Infos médias : le week-end, France info

France / Etats-Unis : deux campagnes, deux stratégies de communication

Dans les deux pays, la campagne électorale a commencé. Dans les deux pays, le président sortant devrait briguer un nouveau mandat. Mais les similitudes s'arrêtent là. En France et aux États-Unis, les candidats n'utilisent pas du tout les mêmes stratégies de communication. Analyse d'Axel Krause, journaliste américain installé depuis plus de 20 ans à Paris.

(©)

Prenons un exemple précis. La semaine dernière, François Hollande et Nicolas Sarkozy se sont affrontés par émissions de télévision interposée : François Hollande dans Des Paroles et des Actes , Nicolas Sarkozy dans une interview diffusée sur plusieurs chaînes. Tous deux ont défendu leurs idées... tout en évitant soigneusement de prononcer le nom de l'autre. En France, on s'affronte, oui, mais sans vraiment parler de son adversaire politique.

"Le film Gladiator, voilà à quoi ressemble la campagne
américaine"

Aux Etats-Unis, où la campagne pour les primaires républicaines est entrée dans le vif du sujet, c'est une autre manière de faire. A la télévision, sur Internet, on voit apparaître ces jours-ci des spots comme celui-ci :

Un clip de campagne payé par l'équipe de Newt Gingrich pour dénigrer son adversaire aux primaires Mitt Romney. "Ce sont des 'attack ads', des spots qui montrent l'adversaire de manière négative" explique Axel Krause, correspondant à Paris pour The TransAtlantic Magazine. "C'est normal aux Etats-Unis. Au contraire, j'ai été beaucoup marqué jeudi soir par le duel Aubry/Fillon sur France 2 : ils parlaient comme dans un séminaire à Sciences-Po. J'ai zappé sur le film Gladiator : voilà qui ressemble beaucoup plus à la campagne américaine !"

(©)