Info sciences, France info

"Nuit", au Muséum national d'Histoire naturelle à Paris

Après avoir déambulé à la lueur des étoiles et appris à reconnaître les constellations, la visite se poursuit dans la pénombre d'une forêt. Une ambiance pas vraiment inquiétante plutôt mystérieuse et poétique.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Entre de grandes silhouettes d'arbres on découvre le peuple de la nuit : des marsupiaux, des rapaces, des rongeurs, des amphibiens ou encore des reptiles. 250 spécimens taxidermisés appartenant à cette faune nocturne sont présentés en situation. L'occasion de découvrir ces espèces et les adaptations qui leur permettent de vivre la nuit.

Au fil de l'évolution, la sélection naturelle a doté certains animaux nocturnes d'yeux particulièrement grands, ce qui leur permet de capter plus de lumière. C'est le cas des tarsiers. Chez ces petits primates, chaque œil est aussi grand que le cerveau.

L'ouïe

Pour se débrouiller dans l'obscurité, l'ouïe aussi peut-être très utile. Beaucoup d'animaux nocturnes ont l'oreille très fine. Les hiboux et les chouettes sont capables de capturer leurs proies uniquement à l'ouïe, sans même se servir de leurs yeux. Il est donc indispensable de se déplacer discrètement la nuit si l'on veut survivre.
Les proies comme les petits mulots utilisent les ultrasons pour communiquer entre eux sans se faire repérer par les prédateurs qui ne perçoivent pas ses fréquences sonores. Les prédateurs aussi doivent pouvoir approcher sans bruit.

L'odorat

Avoir du nez peut aussi être un atout essentiel pour un animal nocturne. Bon nombre d'animaux nocturnes ont un odorat très développé. De façon assez inattendue, on compte parmi eux les papillons de nuit : 80 % des espèces de papillons sont nocturnes. Ils sont particulièrement doués pour capter certaines molécules odorantes grâce à leurs antennes. En forme de plumeau, très ramifiées, ces antennes sont couvertes de milliers de poils sensoriels abritant des récepteurs olfactifs. Chez les mâles, presque tous les récepteurs servent à percevoir les phéromones sexuelles émises par les femelles qu'ils détectent parfois à des kilomètres de distance.

D'autres sens

Certains animaux nocturnes sont dotés de sens dont nous sommes totalement dépourvus. Certains serpents nocturnes, comme les crotales, possèdent autour de la bouche des capteurs sensibles à la chaleur qui leur permettent de repérer et de capturer dans le noir total une souris, uniquement grâce à la chaleur de son corps.

Nuit , au Muséum national d'Histoire naturelle jusqu'au 3 novembre 2014

(©)