Cet article date de plus de huit ans.

Une voie de recherche inédite pour le diabète de type I

écouter (4min)
Le diabète de type I est une maladie auto-immune qui provoque la destruction progressive des cellules chargées de produire l'insuline. Il en résulte un taux trop élevé de sucre dans le sang. Habituellement traité par insuline, une voie de recherche inédite vise à permettre aux malades de régénérer ses propres cellules productrices d'insuline.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Le traitement actuel se fait avec des injections d'insuline
qui permettent de réguler le taux de sucre. Mais ce système est délétère pour
l'organisme car il engendre des problèmes sur le système sanguin, une
fragilité des vaisseaux, des risques sur la rétine et les reins.

Un traitement pourrait se faire grâce à une
greffe de cellules souches. Mais les cellules étant prélevées sur des donneurs,
il y a un risque de rejet et, les diabétiques greffées doivent suivre à vie des
traitements antirejet qui, eux aussi, les exposent à des effets secondaires.

La régénération des cellules productrices d'insuline

Il y a deux grands types de cellules dans le pancréas :
les cellules alpha et les cellules béta.

Dans le cas du diabète de type I, seules les cellules béta
(qui produisent l'insuline) sont détruites. D'où l'idée développée par Patrick
Collombat, (chercheur à l'Inserm, avec son équipe de l'Institut de Biologie
Valrose à Nice) de transformer  ces
cellules alpha indemnes en cellules béta.

Cette transformation va régénérer le stock de cellules
productrices d'insuline dans l'organisme et relancer une production régulière
et parfaitement adaptée aux taux de sucre dans le sang. Ces travaux sont encore expérimentaux pour le
moment. Ils n'ont été testé que sur des rongeurs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.