Cet article date de plus de neuf ans.

Une mode américaine : le régime préhistorique

écouter
Un nouveau régime amaigrissant a le vent en poupe : le régime préhistorique. Il s'agit d'un phénomène de mode qui nous arrive des Etats-Unis. Des nutritionnistes américains se sont posé cette question toute simple: les hommes préhistoriques étaient-ils trop gros ?
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

L'obésité ne touchait apparemment pas l'homme de Cromagnon. Ainsi
est né le régime préhistorique ou paléolithique qui reproduit l'alimentation de
nos ancêtres.

La base alimentaire

"Ce régime est avant tout une alimentation à base de céréales
complètes, de tubercules, de baies, de légumes
", explique le Dr Patrick Serog,
nutritionniste. Il va y avoir pour certains de la viande, pour d'autres du
poisson et de la viande.

"Il comporte des risques pour la santé car il ne contient pas
de calcium et l'alimentation étant monotone, les personnes ont tendance à réduire
leur alimentation.
"

Certains ont une interprétation un peu erronée de ce
concept : pour eux, manger préhistorique, c'est manger beaucoup de viande.
Voire de la viande à volonté. Cela va représenter un apport très important de
graisse, donc un problème de cholestérol.

Efficacité

Le régime préhistorique est efficace comme tous les autres
régimes, explique le Dr Patrick Serog. A partir du moment où vous changez votre
alimentation vous allez maigrir dans un premier temps, mais vous allez
reprendre peu à peu parce que vous ne pouvez pas le maintenir longtemps.

Le régime préhistorique bon pour le diabète

Plusieurs livres ont été consacrés à ce régime. Il y a même
une étude qui vient d'être publiée et qui prétend que ce régime est
particulièrement indiqué pour les personnes qui souffrent d'un diabète ou d'une
maladie cardio-vasculaire. Il serait même plus intéressant que le fameux régime
méditerranéen qui est paré de toutes les vertus.

C'est vrai que lorsque l'on mange plus de céréales, plus de
légumes ayant des index glycémiques bas, c'est plus favorable à un diabétique.
Mais le maintenir longtemps est difficile car le diabète est une maladie à vie,
rappelle le Dr Patrick Serog.

Le mieux est d'avoir une alimentation qui correspond à sa
vie sociale, affective, et qui permet d'avoir une alimentation variée où l'on
peut manger de tout.

Le Dr Patrick Serog a plubié aux éditions Flammarion, Les enfants, à table ! Comment transmettre à vos enfants de bonnes habitudes alimentaires .

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.