Cet article date de plus de neuf ans.

Un pas de géant pour soigner les mauvaises fractures

écouter (4min)
Jusqu'ici, une fracture sur deux ne se se réparait pas seule, il fallait donc alors opérer. Il pourrait bien y avoir une autre voie que l'opération : à partir des cellules souches du patient. Par Caroline Tourbe
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : < 1 min.
&nbsp; (©)

Pierre Layrolle est le coordinateur du projet Reborne. De quoi  s'agit-il? La reconstitution des tissus osseux, à partir de cellules souches
isolées et amplifiées (cultivées pour en obtenir des centaines de millions), prélevées dans la moelle osseuse vont être associées à
des granulés en céramique pour former un biomatériau.

C'est ce biomatériau qui forme l'échafaudage autour duquel les cellules cicatrisantes vont effectuer leur mission autour de la fracture.

Des essais vont être menés auprès de sept patients. Les résultats devraient être reconnus d'ici quelques mois.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.