Cet article date de plus de dix ans.

Le syndrome d’aliénation parentale

écouter
Le syndrome d’aliénation parentale mis sur la sellette dans un livre écrit par des psychologues et des psychiatres. Un syndrome que peuvent présenter des enfants plongés au cœur d’un divorce particulièrement conflictuel.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Lors d’un divorce les enfants rejettent parfois totalement l’un
de leurs parents et ne veulent plus du tout le voir. On évoque alors un
processus d’aliénation parentale, un concept très controversé et remis en cause
dans Divorce, séparation : les enfants sont-ils bien protégés ?
Résidence alternée, aliénation parentale, droit à l'enfant
de Jacqueline
Phélip , Maurice Berger avec la contribution de Bernard Golse, chez Dunod.

Le SAP (syndrome d’aliénation parentale) ne concerne que
0,4% des divorces conflictuels. C’est une manipulation mentale infligée à l’enfant
par un parent qui ne supporte pas la séparation et qui va dénigrer l’autre
parent. Au bout d’un moment, l’enfant n’arrive plus à savoir que ces paroles
sont fausses.

Mais il y a beaucoup de diagnostics erronés car il n’y a
rien de prouvé scientifiquement et qu’il n’y a aucune définition précise. Aux Etats-Unis
et en Espagne, l’utilisation de ce concept est interdite lors des jugements.

Dans 81% des cas, si on laisse les choses se dérouler naturellement, l'enfant finit par renouer des liens spontanément avec le parent qu'il avait rejeté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.