Info santé, France info

L’apport du laser chez le dentiste

On connaît bien le laser utilisé en dermatologie, en ophtalmologie, mais peu le laser dont se servent les chirurgiens dentistes. Cette technique sera au centre du Congrès Mondial de Dentisterie qui se tiendra à Paris du 2 au 4 Juillet.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© SIPA)

Il existe en réalité plusieurs lasers. Selon l’appareil utilisé, le dentiste peut traiter les caries, mais aussi les maladies des gencives, ou encore les aphtes. Les indications sont nombreuses et ces dernières années, ces outils de pointe se sont développés.

 

Lorsque les lasers ont fait leur entrée dans les cabinets dentaires, on disait qu’ils pouvaient soigner les caries, mais seulement les toutes petites caries. Aujourd’hui, on peut soigner toutes les caries, explique le Dr Gérard Navarro, est chirurgien-dentiste, et l’un des organisateurs du Congrès Mondial de Dentisterie. Il agit comme une gomme, et le dentiste élimine peu à peu les tissus cariés. Cette technique est beaucoup plus efficace que la fraise car on est sûr d’éliminer toutes les bactéries.

 

Le laser est moins bruyant, moins stressant et moins douloureux que la fraise. Résultat, il est possible de se passer d’une anesthésie locale sauf pour les très grosses caries. Le laser peut aussi servir pour les détartrages, les aphtes et les boutons d’herpès.

 

Cette technique reste encore confidentielle en France car le prix du laser est très élevé. La Sécurité sociale bloque l’évolution des actes car peut importe la technique l’acte est considéré dans sa globalité et peut importe la technique. Il y a donc un surcoût pour les patients.

 

(© SIPA)