Cet article date de plus de neuf ans.

La vente de médicaments en ligne

écouter (4min)
Acheter en toute légalité des médicaments sur Internet est désormais possible. Le Conseil d'Etat vient de donner son feu vert à la vente des médicaments en ligne. Mais sous certaines conditions.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Le médicament n'est pas un objet de consommation comme les
autres et sa vente en ligne sera encadrée. N'importe qui ne pourra pas
s'improviser vendeur de médicaments, il faut être pharmacien, et posséder une
pharmacie pour pouvoir le faire.

"Le ministre de la Santé a montré qu'elle faisait
confiance aux pharmaciens qui ont déjà l'autorisation d'exercer mais cela ne
réglera pas tout
", estime Isabelle Adenot, Présidente du Conseil National
de l'Ordre des Pharmaciens.

Dans un premier temps, la législation française avait prévu
que seuls 455 médicaments soient autorisés en ligne, mais le Conseil d'Etat
s'est aligné sur une directive européenne.

3.500 références de médicaments pourront être vendues en
ligne

Ces médicaments sont ceux auxquels les consommateurs avaient
libre accès dans les pharmacies. A partir du 1er mars, tous les médicaments
sans ordonnance pourront être vendus en ligne y compris ceux qui se trouvent
derrière le comptoir du pharmacien. Ce sont le plus souvent des traitements
contre la fièvre, la toux, les diarrhées, les maux de tête....

Un questionnaire sécurisé à remplir sur Internet

Pour passer une commande de médicaments sur Internet il sera
obligatoire de remplir un questionnaire où il faudra indiquer quel type de
traitement on suit, si on a ou non des allergies, si on est ou non enceinte...

"Ce qui nous inquiète c'est qu'aujourd'hui un jeune de
10 ans ne peut pas venir dans une pharmacie acheter des médicaments, et que
cela soit possible sur internet
", explique Isabelle Adenot.

Le détournement des médicaments

Certains sirops pour la toux sont aussi utilisés pour se
droguer, certains médicaments en vente libre, utilisés en quantités excessives,
peuvent servir à un suicide. Des comportements qu'Internet risque d'amplifier. "Récemment,
quelqu'un a pu acheter dix boîtes de médicaments pour l'insomnie occasionnelle
"*,

  • raconte, Isabelle Adenot. "Ce qui prouve bien que c'est un risque et qu'il faut
    donner le maximum de sécurité.
    "

Les médicaments contrefaits

Pour être sûr de ne pas acheter des médicaments contrefaits,
il faudra se rendre sur le site de l'ordre des pharmaciens où l'internaute
trouvera la liste des sites autorisés. "C'est le seul moyen d'être sûr de
ne pas consommer de médicaments contrefaits.
"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.