Info santé, France info

La durée des études influe sur la myopie

Pourquoi le nombre d’enfants souffrants de myopie ne cesse-t-il de croître dans le monde ? Une étude allemande vient de faire le lien entre la durée des études et l’apparition de la myopie.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Il y a aujourd'hui 40% de myopes en Europe, contre 20% dans les années 70. © Robert Kneschke - Fotolia.com)

Les effets les plus spectaculaires de la tendance se manifestent en Chine. En quelques décennies à peine, ce pays de plus d'un milliard d'habitants est devenu un pays de myopes ! Près de 90% des jeunes Chinois ont actuellement des difficultés à voir de loin, soit deux fois plus que dans les années 70.

Le temps passé à l'école

Dans les pays voisins, à Taïwan et à Singapour, le constat est tout aussi marquant. Bien que les populations asiatiques soient génétiquement prédisposées à la myopie, cela ne peut pas expliquer cette flambée des cas.

 

Le phénomène s’observe désormais sur d’autres continents. En France, on compte environ 40% de myopes aujourd’hui contre à peine 20% dans les années 70. Une augmentation qui n’est pas sans liens avec l’allongement du temps passé à étudier. C’est ce que révèle une étude du centre de recherche médicale universitaire de Mayence, publiée dans une revue scientifique américaine.

 

Ce n’est pas la première étude à montrer un lien entre le temps passé à l’école et la myopie, mais, les données sur les populations européennes sont encore rares. 

Une étude allemande

Les chercheurs ont donc analysé le parcours scolaire de 4.500 adultes vivants en Allemagne, tous atteints de myopie. Résultat, plus de la moitié d’entre eux avaient poursuivi de longues études et obtenu des diplômes d’enseignement secondaire : 35% avaient le baccalauréat et moins d’un quart (23%) n’avaient aucun diplôme. Chez ces personnes, chaque année supplémentaire d’étude a eu pour conséquence une augmentation de leur myopie.

 

L’explication la plus évidente, on devient myope à force d’obliger son œil à s’accommoder à la vision de près, n’est pas forcément la bonne.

 

Pour comprendre l’impact de la durée des études sur la myopie, il faudrait plutôt s’intéresser à la lumière et plus précisément au manque de lumière naturelle. Pendant l’enfance, il semble que la lumière du soleil soit importante pour réguler la croissance de l’œil. Passer toute ses jeunes années dans les salles de classe, loin de la lumière naturelle, aurait pour conséquence une croissance excessive de l’œil. Résultat, l’œil est trop long  et l'image se forme, non pas sur la rétine, mais juste devant. Peu à peu, l’enfant devient myope !

Le rôle de la lumière

En 2008, une étude a comparé le mode de vie des enfants asiatiques selon qu’ils vivaient en Australie ou à Singapour. On sait que leur origine commune les prédispose à la myopie, pourtant, les jeunes scolarisés à Singapour sont presque deux fois plus myopes que les élèves du même âge en Australie.

 

Les chercheurs se sont donc intéressés aux facteurs environnementaux et c’est là qu’ils ont trouvé une différence frappante entre leurs deux emplois du temps : A Singapour les enfants passent à peine 30 minutes par jour dehors contre deux heures pour ceux vivant en Australie.

 

En septembre 2013, un premier essai a été mené à Taïwan. Les élèves de plusieurs écoles ont été encouragés, et pas obligés, à passer la récréation en plein air. Evidemment, cela peut paraître étonnant pour les Occidentaux de devoir encourager les plus jeunes à jouer dehors, mais à Taïwan comme ailleurs en Asie, la pression scolaire est telle que la moitié des enfants a l'habitude de rester en classe pour travailler au lieu d’aller dans la cours de récréation.

 

Au bout d’une année d’expérimentation, ce simple encouragement a eu des résultats spectaculaires ! Les nouveaux cas de myopie dans ces établissements ont été deux fois moins importants que dans les autres écoles. Les autorités de Taiwan ont donc placardé de petites affiches dans les écoles et les bibliothèques qui enjoignent les plus jeunes à rester dans la cours de récréation.

 

(Il y a aujourd'hui 40% de myopes en Europe, contre 20% dans les années 70. © Robert Kneschke - Fotolia.com)