Sened Dhab, directeur de la fiction numérique de France Télévisions : "Avec 'Skam', on recherche l'effet miroir avec le public"

écouter (8min)

À l’actif de Sened Dhab : "Parlement", "Skam", "Stalk"... Le directeur de la fiction numérique de France Télévisions produit huit à dix saisons de séries par an, destinées à un public jeune adulte de 15 à 30 ans.

Article rédigé par
Laurent Valière - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'indicatif de "Skam". (CAPTURE D'ECRAN)

C’est en 2018 que France Télévisions lance Slash, une plateforme numérique destinée à faire revenir le public jeune adulte sur ses chaînes. La plateforme débute par quelques séries dont le fer de lance est Skam, adaptation française d’une série scandinave destinée aux jeunes.

La série, dont la 10e saison vient de sortir, connaît un succès fulgurant et compte à ce jour 350 millions de vues. Pour Sened Dhab, la raison en est l’effet miroir : "C'est ce qu'on a cherché depuis le début avec 'Skam" et c'est ce qu'on fait de saison en saison. C'est essayer de montrer et de mettre en scène des jeunes Français, de jeunes Françaises lycéens qui ressemblent le plus possible à ce que la population de jeunes Français et Françaises, lycéens, vivent aujourd'hui. 'Skam' a la spécificité d'être diffusé en séquence en temps réel, c'est-à-dire en gros, s'il y a une scène qui se passe le lundi à 10 h 35 dans la série, elle sera diffusée le lundi à 10h35 sur notre plateforme et sur YouTube. Donc il y a une suite de données de temps réel comme ça, qui augmente encore plus."

La dernière saison de Skam parle notamment de viol. Un thème déjà évoqué dans une fiction sur France 2 mais racontée autrement. "Ce n’est pas qu’on ne pourrait pas évoquer ce thème sur une chaine linéaire comme France 2 ou France 3. C'est juste qu'effectivement, là, on destine cette série et donc ce sujet à un public plus jeune. Pour lui offrir une représentation, auquel ce public puisse s'identifier et donc effectivement être confronté à cette problématique et pour certains, peut être éventuellement mettre des mots sur une situation qu'ils ont vécu." déclare Sened Dhab.

Sened Dhab a aussi lancé la série Parlement. Initiée sur le numérique, elle est diffusée depuis le mois dernier sur France 5 en prime time.

Une consécration qui a vocation a faire des petits : "Quand on a créé la direction de la fiction numérique. Le but du jeu, c'était d'alimenter en fiction, en séries unitaires, notre plateforme France TV et l'offre France TV Slash. Et puis, avec l'évolution de nos besoins et de nos antennes, Florent Dumont et Stéphane Simon, Gomez, ont décidé d'ouvrir une case pour les programmes de Slash de manière générale et donc, entre autres, la fiction. Effectivement le lundi soir sur France 5." confie Sened Dhab.

Parmi les fictions à venir, Reuss et Chair tendre , deux fictions courronées au Festival Sériesmania. La première est une comédie musicale hip-hop située dans une cité, la seconde l’histoire d’un personnage intersexe. Ces séries sortiront à la rentrée. Skam, Parlement et toutes ces séries sont disponibles gratuitement sur la plateforme de France Télévision france.tv.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.