Cet article date de plus d'un an.

Présidentielle 2022 : "Nous aurons les principaux candidats dans les journaux télévisés de M6", assure Nathalie Renoux

écouter (8min)

Nathalie Renoux, présentatrice des journaux du week-end sur M6, était l'invité d'Infos médias mercredi. Elle assume le "rôle pédagogique" qu'elle veut donner à ses journaux télévisés dans le cadre de l'élection présidentielle de 2022.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Nathalie Renoux, présentatrice des journaux du weekend sur M6, était l'invitée d'Infos médias, mercredi 15 décembre 2021. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Depuis 2009, Nathalie Renoux passe ses week-end au siège de M6 pour présenter avec succès le "12.45" et le "19.45". À la mi-journée, son journal réalise sa meilleure année historique et le soir, il fait son plus gros score depuis sept ans sur la cible commerciale, à savoir les femmes responsables des achats de moins de 50 ans. La force de ces journaux télévisés : un public plus jeune que celui de la concurrence.

La journaliste a estimé mercredi 14 décembre sur franceinfo avoir un "rôle pédagogique" à jouer dans la campagne présidentielle, "pour faire comprendre aux jeunes les enjeux que représente une élection présidentielle".

"On ne cherche pas à avoir tous les candidats"

Alors qu'Emmanuel Macron accordera dans la soirée une longue interview à TF1 et LCI, Nathalie Renoux assure ne pas être dans cette course : "On ne cherche pas spécialement à avoir les candidats. Ce que l'on souhaite, quand un politique vient sur notre plateau, c'est qu'il ait une annonce à faire, ce qui n'est pas toujours le cas. Cela dit, pendant les mois qui nous séparent du premier tour, nous aurons les principaux candidats, comme il y a cinq ans pour la dernière présidentielle."

Nathalie Renoux présente également "Enquêtes criminelles" chaque mercredi sur W9, une émission de faits divers dont le numéro du 14 décembre sera consacrée à l’affaire Jean Meyer, ce chef de la tour de contrôle de l’aéroport de Bâle-Mulhouse assassiné à coups de machette en 2011 sur son lieu de travail. "Les affaires criminelles, hélas, sont inépuisables ! On pourrait croire qu'avec le temps, on manquerait de sujets, mais non. Il n'y a pas de grève dans le crime", explique-t-elle. Nathalie Renoux a par ailleurs annoncé le retour prochain d’"Appel à témoins", émission destinée à relancer les affaires classées.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.