Info médias, France info

"Pour une fois, l’Europe fait de l’audimat en Grande-Bretagne", s'amuse le journaliste d'origine britannique Alex Taylor

Alex Taylor, journaliste spécialiste de l'Europe, était l'invité de franceinfo jeudi. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le journaliste Alex Taylor était l\'invité de \"l\'info média\" sur franceinfo jeudi 23 mai. 
Le journaliste Alex Taylor était l'invité de "l'info média" sur franceinfo jeudi 23 mai.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Le journaliste européen d’origine britannique, Alex Taylor, présente depuis 40 ans des émissions sur l’Europe en France. Il constate que le sujet passionne enfin les Britanniques, à la faveur du Brexit. "Depuis trois ans, pour une fois l’Europe fait de l’audimat en Grande-Bretagne", explique-t-il à franceinfo jeudi 23 mai. "Certains Britanniques voient le côté drôle de participer à ces élections européennes" alors que les eurodéputés britanniques ne sont pas certains d'aller siéger

Alors que les Britanniques votent pour les élections européennes jeudi 23 mai, les télévisions ne doivent pas parler de politique. Pourtant, des sujets brûlants existent, comme les rumeurs de démission de Theresa May, la Première ministre. "Le Brexit nous a habitués à des situations ubuesques, mais là, c'est encore plus comique", s'amuse Alex Taylor. 

Cette élection se passe alors qu'à l'heure du tea-time on ne sait pas s'il y aura une Première ministre toujours en place

Alex Taylor

à franceinfo

Le journaliste raconte qu'il y a eu peu de débats à la télévision britannique ces derniers jours. "On parle tellement du Brexit et de l'actualité autour de la Première ministre qu'il n'y a pas d'émissions spécifiques sur les européennes".

Selon lui, l'autre raison de la quasi-absence de campagne pour les européennes, "c'est parce que les partis politiques ne s'attendaient pas il y a un mois à voir ces élections grotesques, explique-t-il. C'est la première fois de l'histoire que les conservateurs sont donnés en 4e voir en 5e position. Le seul parti qui caracole, c'est un parti qui n'existait même pas il y a un mois", poursuit Alex Taylor en faisant référence au Brexit Party. "Il y a 30% de la population qui est complètement fou de rage que le Brexit ne soit pas passé, donc Nigel Farage a attisé cette colère", déplore-t-il. 

Le journaliste Alex Taylor était l\'invité de \"l\'info média\" sur franceinfo jeudi 23 mai. 
Le journaliste Alex Taylor était l'invité de "l'info média" sur franceinfo jeudi 23 mai.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)