Cet article date de plus de sept ans.

Patrick de Carolis éclaboussé par le scandale Bygmalion

écouter (10min)
D’après le site internet de l’hebdomadaire Le Point, l’ancien PDG de France Télévisions aurait été payé par la société de communication. Patrick de Carolis va porter plainte pour diffamation.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (© L'ancien patron de France Télévisions Patrick de Carolis est accusé par le magazine Le Point d'avoir été payé par Bygmalion)

Patrick de Carolis est déjà mis en examen depuis le mois d'avril pour "favoritisme". Le co-fondateur de Bygmalion Bastien Millot, son ancien bras droit à France Télévisions , est quant à lui mis en examen pour "recel de favoritisme". La société est soupçonnée d'avoir profité de contrats passés avec le groupe public pour 1,2 million d’euros entre 2008 et 2012. Patrick de Carolis assure qu’il n’a jamais eu connaissance de ces contrats. Mais Le Point.fr apporte de nouveaux éléments.

" Des rétrocommissions" ?

"En 2011, l'ex-patron du service public a touché de Bygmalion 47 800 euros via sa société Patrick de Carolis Consulting et Participations. Puis encore 71 700 euros en 2012. Soit au total 10 % du montant des contrats signés en cinq ans par France Télévisions avec Bygmalion." Voilà ce qu’écrivent nos confrères, qui disent avoir eu accès à des "documents comptables édifiants" . Les auteurs de l’article soulèvent donc l'hypothèse de "rétrocommissions".

"A aucun moment je n'ai donné d'ordre contraire aux règles de passation des marchés publics" , avait affirmé au moment de sa mise en examen Patrick de Carolis, qui a dirigé l'entreprise publique de 2005 à 2010. "Le dossier d'instruction démontre que je ne suis pas intervenu dans cette affaire." L'ancien PDG de France Télévisions  annonce son intention de poursuivre Le Point pour diffamation. 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.