Info médias, France info

Nicolas Beytout : "Tous les quotidiens perdent de l’argent mais tous les groupes de presse n'en perdent pas"

Le quotidien "L'Opinion" est un journal libéral, européen et pro-business. Il sort à 42 000 exemplaires en moyenne par jour environ. Il va fêter prochainement son 2000e numéro. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Nicolas Beytout, patron du journal \"L\'Opinion\".
Nicolas Beytout, patron du journal "L'Opinion". (CHRISTOPHE MORIN / MAXPPP)

Créé en 2013, le quotidien L’Opinion publie le jeudi 29 avril son 2 000e numéro. À cette occasion, le média fondé par Nicolas Beytout publie un numéro spécial, avec les contributions d’ "une cinquantaine de personnalités, des signatures dans tous les domaines" à qui il a été demandé d’"imaginer ce que serait le numéro 3 000 publié dans quatre ans". Cela donne une assez bonne idée de la France rêvée par des gens qui sont aujourd’hui aux manettes, que ce soit des politiques, des chefs d’entreprise, des artistes, des sportifs, des scientifiques…"

Le PDG de L’Opinion a fait le bilan des huit années écoulées : "une passion, car c’est un peu une folie ce qu’on a fait depuis même dix ans ; une rédaction, car ce qui fait qu’on est encore vivant, c’est le talent des journalistes qu’on a rassemblés et qui se sont montrés inventifs. On a créé quelque chose de différent, revendique Nicolas Beytout. Avec un journal qui ne couvre pas toute l’actualité, fait des choses et propose aux lecteurs des angles. C’est un journal engagé avec une ligne libérale."


Média libéral, européen et pro-business, L’Opinion se retrouve dans un créneau occupé par des titres comme Les Echos, L’Express, Le Figaro.

Nous, on n’est pas conservateurs, nous avons une vision libérale de l’économie et de la société. On porte ce débat dans une France qui n’est pas libérale

Nicolas Beytout

sur franceinfo

Avec 42 000 exemplaires par jour environ, L'Opinion espère encore trouver de nouveaux abonnés. "Ce n’est pas suffisant pour un quotidien stricto sensu, reconnait Nicolas Beytout. Tous les quotidiens perdent de l’argent mais tous les groupes de presse ne perdent pas d’argent. Car ils développent leur marque sur de nouveaux territoires où on gagne de l’argent. Nous faisons la même chose." L’Opinion a ainsi fait l’acquisition en 2018 de l’Agefi, un média spécialisé d’information financière.


Concernant l’actionnariat du groupe de presse, jamais officiellement dévoilé tandis que circulent les noms de Bernard Arnault, de la famille Bettencourt : "Je ne refuse pas de communiquer leur identité, je ne conteste pas les noms, explique Nicolas Beytout. J’ai une position assez simple : je suis le patron et je protège les journalistes de tout ce qui peut venir des actionnaires. Les actionnaires sont tous minoritaires, et tous m’ont demandé d’être celui qui tient la ligne et qui préserve chaque actionnaire de l’influence des autres." conclut Nicolas Beytout.

   

Nicolas Beytout, patron du journal \"L\'Opinion\".
Nicolas Beytout, patron du journal "L'Opinion". (CHRISTOPHE MORIN / MAXPPP)