Miou-Miou enceinte à 70 ans : la série surréaliste de Valérie Donzelli

écouter (8min)

 "Nona et ses filles" est la première fiction télé de la réalisatrice de  "La guerre est déclarée", Valérie Donzelli. Elle est diffusée sur Arte.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Valérie Donzelli, réalisatrice de la série "Nona et ses filles". (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Nona a 70 ans et trois filles quadragénaires qu’elle a élevées seule. Elle est féministe, travaille au Planning familial, et se retrouve enceinte mais le père n’est pas son amant. C’est le point de départ de Nona et ses filles, la première création de Valérie Donzelli pour le petit écran. "La première idée était de raconter le lien entre une mère et ses filles, j’avais envie de parler de cohabitation, je me disais 'ce serait drôle que des filles viennent revivre chez leur mère', et puis j’ai réfléchi au pourquoi", explique Valérie Donzelli.

"La grossesse me permet de parler de la maternité, un sujet qui me tient à cœur, que je connais bien. Je voulais explorer la maternité comme étant un super-pouvoir et un super-poison."

Valérie Donzelli

à franceinfo

Si le rôle de Nona a été écrit initialement pour Catherine Deneuve, c’est finalement Miou-Miou qui l’incarne, avec brio : "Miou-Miou représente une certaine liberté, un certain engagement politique, je me souviens d’elle dans les manifestations quand j’étais jeune. Je pensais que la star pouvait disparaître derrière le rôle et c’est vrai, quand on la voit , on voit Nona", confirme Valérie Donzelli.


On retrouve dans la série toute la fantaisie que met Valérie Donzelli dans ses films pour le cinéma. Même mes noms des personnages sont burlesques : l’amoureux de Nona (Michel Vuillermoz) s’appelle André Breton, le médecin de famille est le Docteur Truffe.  "Mes personnages commencent avec leurs noms en fait. Je trouve les noms et en fonction je sais qui ils sont. Je pense que c’est un peu comme les BD",  commente Valérie Donzelli.

Série féministe et féminine, Nona et ses filles propose toutefois une très belle galerie d’hommes, tous dans la douceur et la bienveillance.

"Je me suis inspirée des hommes qui m’entourent. J’ai eu un père très doux, très gentil. J’avais envie de parler de la douceur des hommes, de leur humilité, et du fait qu’ils sont souvent dépassés par les femmes aussi."

Valérie Donzelli

à franceinfo

Scénariste, réalisatrice, Valérie Donzelli s’est également octroyé un rôle dans la série. Elle est Georges, éternelle étudiante, vierge par conviction politique, toujours domiciliée chez maman.  "Le rôle que j’ai écrit pour moi représente tout ce que je ne suis pas dans la vie. Ça m’amusait de jouer la candide, un peu dans la contemplation." Nona et ses filles  se décline en neuf épisodes de 30 minutes. Y aura-t-il une suite ? "J’aimerais bien. Quand j’ai commencé à l’écrire, je voulais qu’on soit triste en les quittant et je crois que c’est le cas", conclut Valérie Donzelli.

Nona et ses filles de Valérie Donzelli, disponible dès maintenant sur Arte.tv et à partir de jeudi 2 décembre à 20h55 sur la chaîne Arte.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.