Info médias, France info

"Les grands entretiens" de Daphné Roulier sur LCP : "Mes invités sont inspirants et courageux"

La journaliste Daphné Roulier reprend cette collection de tête-à-tête centrés sur la résilience.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Daphné Roulier au 42e Festival du film américain de Deauville (Calvados), le 2 septembre 2016.
Daphné Roulier au 42e Festival du film américain de Deauville (Calvados), le 2 septembre 2016. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

Longtemps figure de Canal Plus, c’est sur La Chaîne Parlementaire que l’on retrouve désormais Daphné Roulier. Elle est l’intervieweuse des Grands entretiens, où elle prend la suite de Maïtena Biraben, Guy Lagache et Yves Thréard. Elle a choisi la résilience comme fil conducteur de ses entretiens.

Il me semblait intéressant de donner la parole à des gens qui ont été confrontés à des épreuves et qui ont transformé la fatalité en moyen d’expression.

Daphné Roulier

à franceinfo

"Quand Françoise Nyssen perd son fils de 18 ans qui se suicide, elle en fait l’Ecole du domaine du possible. Quand Alexandre Jardin a une famille multi-dysfonctionnelle, il en fait une œuvre. Nicolas Bedos, quasi mutique affligé de tocs quand il était enfant, est devenu le réalisateur que l’on connaît. Quel que soit votre milieu social, le malheur frappe de manière aveugle et indifférente. Mes invités sont très inspirants et courageux d’en parler. Quand Cyril Dion raconte qu’il a été victime d’agression sexuelle dans son enfance et que cette agression explique son parcours militant presque christique, j’ai envie de lui dire merci. Cette parole-là est très importante à entendre."

"La parole est un vecteur de réunification"

Le décor est minimaliste : deux fauteuils, un écran, dans une ambiance de pénombre.  "Rien n’est là pour distraire. Pendant ces 28 minutes, rien ne se passe d’autre que cette production de parole. Dans le calme, la sérénité, avec douceur et bienveillance dont on manque cruellement aujourd’hui. On est dans une société ultra polarisée, ultra violente, déstructurée. Et la parole, c’est un vecteur important de réunification." Daphné Roulier, qui continue ses Grands entretiens sur la résilience pendant un an encore le dimanche à 23h sur LCP, ne cache pas son envie de revenir à la radio.

Daphné Roulier au 42e Festival du film américain de Deauville (Calvados), le 2 septembre 2016.
Daphné Roulier au 42e Festival du film américain de Deauville (Calvados), le 2 septembre 2016. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)