Cet article date de plus de neuf ans.

"Le Monde" veut séduire plus d'abonnés numériques

écouter
Le site internet du journal du soir proposera dès demain un nouvel espace "abonnés" à ses lecteurs. Le groupe veut ainsi attirer et fidéliser de nouveaux lecteurs en ligne. Et pour cause, le numérique est l'un des principaux moteurs de la croissance du groupe "Le Monde". Son président, Louis Dreyfus, est l'invité d'Info Médias.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

La zone "abonnés" du site lemonde.fr s'enrichit de nouveaux contenus. Louis Dreyfus promet "plus de contenus exclusifs, des contenus en avant-première et des enquêtes qui ne seront disponibles que dans cette partie payante du site ." Parmi les autres innovations, un nouveau journal numérique, une carte du monde avec l'actualité par pays et l'accès à 70 ans d'archives du "Monde" numérisées et triées par dossier . Le site gratuit "qui tire 70% de nos revenus, doit être une entrée vers la marque 'Le Monde', estime Louis Dreyfus, mais l'analyse, la profondeur, l'enrichissement doivent faire partie d'une zone premium."

Le numérique, poule aux oeufs d'or

Sur les 110 000 abonnés de lemonde.fr, 45 000 sont des abonnés uniquement sur internet.** Le président du groupe Le Monde souhaite multiplier ce chiffre par trois en deux ans . "On a un site qui a une exploitation très bénéficiaire" explique Louis Dreyfus, "il faut continuer à la développer pour que ces bénéfices puissent être réinvestis dans le journal papier.**

Un cahier économique quotidien le 29 avril

Le quotidien du soir sera d'ailleurs enrichi d'un cahier économique quotidien, a priori dès le 29 avril annonce Louis Dreyfus. "C'est un atypisme en presse quotidienne, nous avons choisi de renforcer l'offre du papier : on renforce la rédaction, on fait une offre éditoriale plus riche sur le papier alors qu'ailleurs on est plutôt sur de l'atrophie." Et Louis Dreyfus de conclure: "Nous on pense que le Monde, et la presse quotidienne en général, arrivera à se développer seulement si elle réinvestit sur la qualité des contenus et des journaux."'

 

Comment permettre à chacun de mieux s'informer ?

Participez à la consultation initiée dans le cadre du projet européen De facto sur la plateforme Make.org. Franceinfo en est le partenaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.