Info médias, France info

Lancement de la plateforme BrutX : "On veut raconter des histoires avec du sens et de l’engagement"

Guillaume Lacroix, le PDG du média en ligne Brut, présente sur franceinfo son nouveau service de vidéo à la demande.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Guillaume Lacroix, PDG de Brut, dans les locaux de franceinfo le 8 avril 2021
Guillaume Lacroix, PDG de Brut, dans les locaux de franceinfo le 8 avril 2021 (CAPTURE D'ECRAN/FRANCEINFO)

Quatre ans après le lancement de Brut, média d’info 100% numérique très prisé des jeunes du monde entier, voici BrutX. C’est une nouvelle plateforme de streaming, avec des séries, des films et des documentaires autour de questions qui touchent particulièrement les moins de 35 ans : l’environnement, le genre, la lutte contre les discriminations, les droits des femmes.

"Une proposition assez différente de ce qui existe aujourd'hui"

Présenté mercredi 8 avril à la presse et lancé dans la foulée, le site compte déjà plusieurs milliers d’abonnés, d’après Guillaume Lacroix, PDG et cofondateur de Brut : "Ça dépasse nos prévisions. Mais on entre à la fois dans un sprint et un marathon !" L'abonnement, qui coûte 4,99 euros par mois sans engagement, est l’un des plus bas du marché. BrutX est donc convaincu de se faire une place aux côtés de Netflix, Amazon Prime Video ou Disney +. "On veut raconter des histoires avec du sens et de l’engagement, et qui parlent au monde entier. On fait une proposition assez différente de ce qui existe aujourd’hui", explique Guillaume Lacroix. "On ne cherche pas à être le centre de divertissement de la famille, mais à satisfaire les gens qui se reconnaissent dans nos valeurs humanistes", poursuit-il. 

Veneo, une série phénomène sur BrutX

Pour son lancement, BrutX a fait l’acquisition d’une série phénomène, Veneno, lancée par les producteurs de La Casa de Papel. Elle raconte l’histoire vraie d’une chanteuse transgenre espagnole des années 1990 devenue une icône. "Cette série a totalement changé le regard de la société espagnole sur la transidentité, indique le PDG de Brut. C’est émouvant, drôle et moderne dans la manière d’aborder ce sujet."

Si les documentaires sont des productions maison, la nouvelle plateforme a par ailleurs acheté toutes les séries et films du catalogue. Mais ses dirigeants espèrent que d’ici deux ans, 70% des contenus seront des créations originales. Pour le moment, BrutX est accessible sur Internet et sur les box Orange et Free mais "on discute avec tout le monde pour être distribués. On serait ravis d’aller sur Canal+ par exemple !"

Guillaume Lacroix, PDG de Brut, dans les locaux de franceinfo le 8 avril 2021
Guillaume Lacroix, PDG de Brut, dans les locaux de franceinfo le 8 avril 2021 (CAPTURE D'ECRAN/FRANCEINFO)