Cet article date de plus de sept ans.

La conférence de presse, tradition figée mais succès d'audience

écouter (5min)
Ce soir à partir de 17h, François Hollande donne la quatrième grande conférence de presse de son mandat. Un rendez-vous médiatique qui n'a pas beaucoup évolué depuis 1958, mais qui suscite de très bonnes audiences.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (La dernière conférence de presse de François Hollande, en janvier © REUTERS/Philippe Wojazer)

350 journalistes rassemblés dans la salle des fêtes de l'Elysée, le gouvernement réuni au grand complet et au pupitre, le chef de l'Etat. François Hollande fera un discours d'une vingtaine de minutes, avant deux heures de questions/réponses. Sur la forme, pas de surprise : cette nouvelle conférence de presse sera très semblables aux précédentes. Il faut dire que l'exercice n'a pas beaucoup changé depuis 1958...

 

C'est le Général de Gaulle qui a inauguré cette formule, reprise par tous ses successeurs. Certains l'ont appréciée plus que d'autres, certains ont aussi essayé de la dépoussiérer un peu. Sous Valéry Giscard d'Estaing, par exemple, on parlait de "réunion de presse", terme qui voulait moins ringard que la sacro-sainte conférence. Mais finalement, rien n'a changé : l'ambiance est feutrée, on ne coupe pas la parole, on pose sa question à son tour, le chef de l'Etat seul y répond, dans une mise en scène quasi théâtrale.

4 millions de téléspectateurs en janvier

L'exercice paraît désuet et cartonne pourtant en terme d'audience. En janvier dernier, par exemple, 4 millions de Français ont regardé en direct la conférence de presse de François Hollande sur les chaînes d'information en continu et sur France 2. La conférence, qui s'est tenue juste après la publication des photos dans "Closer", était certes particulièrement attendue. Mais de manière générale, l'audience des conférences présidentielles est très bonne : BFM TV et i-télé par exemple enregistrent des scores deux à quatre fois supérieurs à la moyenne. Cela porte même l'audience de toute la soirée pour les chaînes d'info qui proposent un débriefing du discours présidentiel.

L'horaire n'est pas choisi au hasard

Tout est fait d'ailleurs par l'Elysée pour que la conférence de presse soit le plus regardée possible. Ainsi, cet après-midi, il y aura huit caméras pour assurer la réalisation. L'horaire aussi - entre 17h et 19h - est choisi avec minutie : suffisamment tard dans la journée pour qu'il y ait de nombreux Français devant leur télévision, pas trop tard non plus pour que les 350 journalistes aient le temps d'écrire leur article avant le bouclage du journal du lendemain. La conférence de presse, exercice très codifié, tente de s'adapter aux nécessité des médias d'aujourd'hui.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.