"L’histoire d’Annette Zelman" sur France 2 : "Ce film conduit à nous interroger sur l’antisémitisme qui perdure aujourd’hui", selon son réalisateur Philippe Le Guay

écouter (94min)

Le réalisateur retrace la courte vie d’une étudiante juive sous l’Occupation, morte à Auschwitz après avoir été dénoncée par ses beaux-parents antisémites.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Philippe Le Guay réalisateur de "L’histoire d’Annette Zelman". (CAPTURE ECRAN / FRANCEINFO)

En 1942, Annette Zelman a 20 ans. Elle croque la vie à pleines dents, étudie les beaux-arts, sort avec ses amis et tombe amoureuse de Jean, un écrivain en herbe. Elle est juive, lui non. Cet amour va la conduire à la mort. Les parents de Jean refusent qu’il l’épouse et la dénonce pour empêcher le mariage.

Annette sera arrêtée puis déportée et ne reviendra jamais. Cette fiction, inspirée d’une histoire vraie, est racontée par l’historien Laurent Joly dans son livre Dénoncer les juifs sous l’Occupation, chez CNRS Éditions.

L’histoire d'Annette Zelman est aujourd'hui un drame romantique, porté à l'écran par le réalisateur Philippe Le Guay, avec Laurent Lucas, Julie Gayet, Vassili Schneider et Ilona Bachelier. Le réalisateur Philippe Le Guay a choisi Michèle Zelman, la sœur d’Annette, âgée aujourd’hui de 94 ans, comme narratrice. Un hommage bouleversant.

A l'occasion de sa diffusion mercredi 25 janvier à 21h10 sur France 2, Laurent Joly et Philippe Le Guay sont les invités médias de Célyne Baÿt-Darcourt

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.