Cet article date de plus de huit ans.

Jo, une coproduction internationale pour TF1

écouter (8min)
TF1 lance ce soir une nouvelle série, Jo avec Jean Reno, une coproduction internationale, nouvelle façon de financer des projets plus ambitieux
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

C'est le nouveau mode de financement à la mode : La coproduction internationale a le vent en poupe dans les chaines françaises.

TF1
propose ce soir Jo avec Jean Reno avant de diffuser Crossing Lines 
avec Marc Lavoine. France 2 présentera cet été Death in Paradise et M6  a
déjà diffuser Le Transporteur. Quant à Canal+, Borgia lui a prouvé que
ce mode d'organisation était rentable pour la production de ses séries.

Des financements plus importants

La
coproduction internationale permet des financements plus importants, 2
millions d'euros par épisode en moyenne pour Jo, de convaincre des
comédiens reconnus sur la scène internationale et de valoriser à
l'étranger par des ventes multiples l'investissement.

Pour
autant, est-ce que cela reste de la fiction française ? Pour Sophie
Leveaux, la directrice artistique des acquisitions de TF1, ce genre de
projets international permet une exportation de la culture française à l'international en y ajoutant les qualités des autres pays.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Info médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.