Cet article date de plus de quatre ans.

Jean-David Blanc, fondateur de la plateforme de vidéos Molotov : "Les chaînes doivent s'adapter à internet et distribuer la télévision autrement"

écouter (3min)

Fort de ses presque 5 millions d'utilisateurs, le PDG de Molotov estime que les chaînes de télévision doivent s'adapter aux nouvelles formes de consommation. Avec en toile de fond les conflits entre les chaînes historiques et les distributeurs.

Article rédigé par
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Jean-David Blanc, fondateur de la plateforme Molotov, invité de franceinfo le 5 avril 2018.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Fondée il y a moins de deux ans, la plateforme française Molotov compte bientôt 5 millions d'utilisateurs. Cette application gratuite (avec options payantes), téléchargeable sur smartphone ou tablette, permet de regarder la télévision en direct ou en différé. À l'instar de Spotify pour la musique. Son slogan ? "Une façon radicalement nouvelle de regarder la télévision".

En conflit avec M6

Son audience peut, parfois, "représenter entre 3 et 6% des audiences nationales des chaînes de télé" selon son fondateur Jean-David Blanc. Invité de franceinfo, jeudi 5 avril, il estime que les chaînes "classiques" doivent s'adapter aux nouvelles habitudes des téléspectateurs. "On est dans un monde qui devient logiciel. Les chaînes doivent de toute façon s'adapter à ce qu'il se passe sur internet : depuis quelques années leurs audiences ont tendance à baisser, les téléspectateurs vont sur des services alternatifs comme Netflix, Facebook, YouTube, donc elle doivent s'adapter à cette époque. Distribuer la télé autrement, la rendre plus personnalisée, plus directe. C'est ce qu'on apporte."

Comme TF1 et Canal+ récemment, Molotov est actuellement en conflit avec M6 qui "souhaite faire payer" les utilisateurs de la plateforme pour accéder à son canal, "ce qui nous semble pas correspondre à l'état d'esprit de la convention d'une chaîne gratuite" selon Jean-David Blanc. Il a demandé une médiation avec "un arbitre", que M6 choisira pour régler le différend. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.