Isabelle Nanty : "Parfois, je ne joue pas aussi bien que j’aimerais"

écouter (8min)

L’héroïne de la série "Munch" reprend du service jeudi 21 octobre à 21h05 sur TF1.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Isabelle Nanty, comédienne interprète une avocate Gabrielle Munchovski, surnommée Munch dans la série éponyme sur TF1. (CAPTURE D'ECRAN FRANCEINFO)

Après une saison 3 suivie par cinq millions de téléspectateurs en moyenne, la fantasque avocate Gabrielle Munchovski, surnommée Munch, est de retour. Pour le plus grand bonheur de son interprète Isabelle Nanty : "Elle n’a peur de rien. J’aime bien les personnages comme ça parce qu’ils font des choses que je ne ferais jamais dans la vie."

"Elle ne me ressemble pas du tout, je suis beaucoup plus révérencieuse."

Isabelle Nanty

sur franceinfo

Cette nouvelle saison démarre sans l’acolyte de Munch, Hubert Bellanger, incarné par Lucien Jean-Baptiste, qui a choisi de quitter la série pour mener à bien des projets personnels. Mais Isabelle Nanty récupère un nouveau partenaire, en la personne d’Hippolyte Girardot. Il est Mathieu Scheffer, un avocat qui est aussi l’ex de Munch : "Il s’est barré le jour de notre mariage ! Je ne connaissais pas vraiment Hippolyte, on avait joué ensemble à la télé il y a une trentaine d’années mais j’ai suivi son parcours et j’admire sa capacité d’indignation, la densité de son jeu. C’est un artiste, il est très fantaisiste aussi, il a du verbe, il est inspiré. C’était très marrant de créer ce duo avec lui", souligne Isabelle Nanty.


Si ce changement de casting évite à Isabelle Nanty de ressentir une lassitude vis-à-vis de la série, elle rempile aussi par plaisir de retrouver l’équipe originelle. "Ils sont tous très talentueux. Ça nous motive d’être ensemble, on s’amuse beaucoup. Je ne pourrais pas envisager de travailler avec des gens avec qui je ne prends pas de plaisir."

Reconnue pour ses talents de comédienne, Isabelle Nanty a également une casquette de metteuse en scène, qu’elle n’imagine pas utiliser pour Munch : "Je n’ai pas vraiment le temps, c’est trop de travail. Quand on tourne, on y est quand même de 5h à 21h. Si en plus il fallait que mette en scène, ce serait au détriment de mon jeu. Parfois, je ne joue pas aussi bien que j’aimerais donc je préfère me concentrer là-dessus", conclut Isabelle Nanty.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.