Info médias, France info

Info Médias. Serge Moati : "Sigmaringen, c’est le crépuscule des demi-dieux"

Arte diffuse mardi un documentaire-fiction sur Sigmaringen, en Allemagne, siège du gouvernement du régime de Vichy en exil.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Serge Moati, journaliste, réalisateur.
Serge Moati, journaliste, réalisateur. (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)

Ce mardi 29 août à 20h50, sur la chaîne Arte, un documentaire-fiction intitulé Sigmaringen, le dernier refuge, signé Serge Moati. C'est un épisode très peu connu de la Seconde Guerre mondiale. Nous sommes en août 1944, Paris est libérée, la guerre est, semble-t-il, bientôt finie, les nazis et le gouvernement de Vichy ont perdu, et pourtant...

Serge Moati est l'invité de Célyne Baÿt-Darcourt pour évoquer son documentaire : "Il se passe une sorte de simili gouvernement français, au bord du Danube, dans un château admirable, magnifique : le château de Sigmaringen. Il était la propriété de la famille Hohenzollern, chassée par les nazis pour accueillir les collabos français, le gouvernement de Vichy, exfiltré de Vichy et le petit peuple collabo, c'est-à-dire les militants, la milice française, la Waffen-SS française. Ils sont restés là-bas jusqu'à la chute de Berlin. Tous feignent de croire qu'une victoire nazie est possible. S'ils n'y croient pas, ils n'ont qu'une certitude, c'est mourir."

"Sigmaringen, c’est le crépuscule des demi-dieux, c'est l'agonie où ils font comme s'ils gouvernaient, mais sur rien. Il y a des conseils des ministres bidons", poursuit Serge Moati.

C'est mon quatrième docu-fiction. Il y a même des historiens qui interviennent dans des scènes de fiction

Serge Moati

sur franceinfo

Serge Moati, journaliste, réalisateur.
Serge Moati, journaliste, réalisateur. (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)