Info médias, France info

"Notre offre n’accélère pas la chute des ventes papier", se défend Jean-Frédéric Lambert, à la tête du kiosque virtuel ePresse

Le kiosque virtuel "ePresse" va proposer aux abonnés d'un opérateur téléphonique une offre qui leur permettra de lire plus de 850 titres de la presse quotidienne ainsi  que la plupart des magazines.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Jean-Frédéric Lambert, patron d\'ePresse. 
Jean-Frédéric Lambert, patron d'ePresse.  (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)

Célyne Baÿt-Darcourt reçoit mercredi 28 mars Jean-Frédéric Lambert, patron du kiosque virtuel ePresse. Un kiosque numérique est un marchand de journaux sur internet, une sorte de Netflix de la presse écrite.

Sur ePresse, le lecteur aura accès à plusieurs centaines de journaux et magazines. "Nous sommes un kiosque virtuel sur lequel vous allez retrouver plus de 850 titres différents, explique Jean-Frédéric Lambert, avec une offre qui vous permet de lire tout cela d'une manière illimitée. Actuellement, nous offrons la presse gratuitement à tous les abonnés Orange jusqu'au 4 avril et à partir du 5, nous passons sur un modèle du type Netflix, c'est à dire pour 9,99 euros, vous avez tout en illimité."

Nous avons des clients qui consomment énormément, mais qui consomment de tout

Jean-Frédéric Lambert

sur franceinfo

Jean-Frédéric Lambert est persuadé ne pas être à l'origine de la crise de la presse papier. "Nous avons prouvé que cette offre cohabite très bien avec les offres des éditeurs. Donc nous ne chassons pas sur les mêmes terrains. Nous avons montré que cela n'accélérait pas la chute du papier, au contraire nous avons crée une nouvelle audience."

Jean-Frédéric Lambert, patron d\'ePresse. 
Jean-Frédéric Lambert, patron d'ePresse.  (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)