Info médias, France info

Info médias. Funérailles de Johnny Hallyday : "Pas de caméras trop près du cortège funèbre", selon Pascal Doucet-Bon

Pascal Doucet-Bon, directeur délégué de l’information de France Télévisions, pilote la retransmission de la cérémonie d’hommage à Johnny Hallyday sur France 2, samedi. Pour ce programme, il a du respecter les consignes de l'Élysée, de la préfecture et de la famille.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Siège FRANCE TELEVISIONS à Paris.
Siège FRANCE TELEVISIONS à Paris. (JEAN AYISSI / AFP)

Samedi 9 décembre, la cérémonie d'hommage populaire au chanteur Johnny Hallyday, décédé dans la nuit de mardi à mercredi, sera retransmise en intégralité sur France 2. Elle sera pilotée par Pascal Doucet-Bon, directeur délégué de l’information de France Télévisions. Dans le même temps, l'hommage national à l'écrivain Jean d'Ormesson, vendredi, est également relayé.

La direction des antennes de France Télévisions a plusieurs antennes à sa disposition. C'est en jouant sur France 2, France 3 et France 5 que nous pourrons assurer ces deux événements populaires

Pascal Doucet-Bon, directeur délégué de l'information de France Télévisions

à franceinfo

Pour cela, un dispositif particulier est à respecter. France Télévisions va co-produire le signal avec ses concurrents de TF1. "Nous verrons les images de base de façon à ce que ça ne soit pas la foire. Par dessus ces images, chaque chaîne ajoute des caméras dites privatives, avec soit des envoyés spéciaux, soit des caméras supplémentaires, qui ne passent que sur le compte de chaque chaîne."

Respect de la volonté de la famille

Pour préparer de telles émissions sur ses antennes, France Télévisions a eu des entretiens "avec l'Élysée, la préfecture de police et l'entourage de Johnny Hallyday". Il y a "des choses que la famille souhaite éviter. Une caméra qui serait beaucoup trop près du corbillard et du cortège funéraire, par exemple, au funérarium du mont Valérien", explique Pascal Doucet-Bon"On respecte strictement la volonté de la famille, ça va de soi. C'est toujours le cas. Après, il y a une énorme organisation parce que c'est un événement populaire", affirme-t-il.

France Télévisions va devoir à la fois respecter les souhaits des proches de Johnny Hallyday, suivre les consignes de sécurité et répondre aux attentes du public.

On attend beaucoup de monde, je ne peux pas vous dire combien, mais beaucoup. Par conséquent, il y a des dispositifs de sécurité. Il faut que tout cela soit très organisé dans un délai très court

Pascal Doucet-Bon, France Télévisions

franceinfo

Pour cela, France Télévisions a l'habitude. "On sait faire ce genre de choses. Les autorités savent y faire face et, à la télévision publique, on est très habitués aux prises d'antenne de ce genre. Par conséquent, on sait faire face à ça. C'est un travail acharné mais on est capables de le faire", souligne le directeur délégué de l'information de France Télévisions.

Siège FRANCE TELEVISIONS à Paris.
Siège FRANCE TELEVISIONS à Paris. (JEAN AYISSI / AFP)