"Game of roles - Les deux tours" sur Twitch avec franceinfo : un savant mélange d’humour et de sérieux

écouter (8min)

Le deuxième épisode de ce jeu de simulation pour inciter les jeunes à aller voter à la présidentielle est diffusé en direct mercredi 23 février à 20 heures.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Fibre Tigre, le présentateur de l’émission "Game of roles – Les deux tours" et concepteur du jeu.
 (CAPTURE D'ÉCRAN)

Un présentateur, quatre candidats autour d’une table, un studio de radio (celui de franceinfo), des débats sur des sujets de la campagne. Tout semble vrai et pourtant c’est un jeu de rôle. Game of roles – Les deux tours revient mercredi 23 février pour un deuxième numéro en direct sur la plateforme Twitch.

Pendant trois heures, les joueurs vont s’improviser prétendants à l’Elysée et livrer leur programme. "Tout cela est fictif, les personnages et les partis n’existent pas. Même s’ils s’inspirent de la réalité", déclare Fibre Tigre, le présentateur de l’émission et concepteur du jeu.

"Candidats fictifs, partis fictifs mais contexte réaliste, apporté par franceinfo. On va évoquer de véritables problématiques comme l'immigration, l'écologie, avec des chiffres sourcés par franceinfo et vérifiés par le journaliste de la station Jules de Kiss."

Fibre Tigre

à franceinfo

"C’est un véritable exercice démocratique puisqu'à la fois par leur stratégie et leur travail, ils vont avoir des voix de la part des spectateurs. Sur Twitch, il y a une interaction donc la moitié des voix qu’ils vont récupérer viennent des votes du tchat Twitch", explique Fibre Tigre.

C’est sur la chaîne du politologue Clément Viktorovitch, également chroniqueur à franceinfo, que sera diffusé Games of roles – Les deux tours en direct à 20h. Très présent sur la plateforme, le spécialiste de la rhétorique incarne à chaque épisode un candidat différent : "Ce soir, je serai Jocelyn St-Jean, un candidat de la ruralité. Mon rôle, c'est d'apporter à chaque émission une candidature de témoignage. Donc c'est un candidat qui a peu de chances d'être élu, mais qui est là pour porter un enjeu, pour porter une voix bien différente. Une campagne présidentielle, ce ne sont pas uniquement des positionnements des grands partis et des grands candidats. C'est aussi d'autres voix que l'on n'entend qu’à ce moment-là dans le débat public. Évidemment, il y a une forme de d'exagération, une part de caricature. On y met de l'humeur. Il y a une part de drôlerie, d'humour qu'on assume. Mais en même temps, nous faisons ça extrêmement sérieusement. Il y a de l'enjeu. Il y a le poids du dispositif : on est dans un studio de franceinfo. C'est dans cette hybridation, au fond, qu'on trouve l'intérêt de l'émission."

"L'émission est plaisante, drôle, agréable à regarder et en même temps, on peut aussi se familiariser à la politique, se réapproprier cette matière politique dont les jeunes sont de plus en plus éloignés." 

Clément Viktorovitch

à franceinfo

"Le problème, c'est que la transmission de la culture politique se fait essentiellement pour la télévision et la radio, constate Fibre Tigre. Et est-ce que les moins de 35 ans regardent la télévision et écoutent la radio? Je ne vais pas y répondre, mais en tout cas, ils sont sur Twitch. Quand on a présenté le projet à la direction de franceinfo, on leur a dit qu'Il faut inciter les jeunes à voter.

Dans notre émission, on ne dit pas : 'votez !' Par contre, on dit : 'voilà les thèmes de la présidentielle'. Comme ça, ils sont au courant et on leur donne une appétence pour la chose politique." conclut Fibre TigreLe 1er volet a dépassé les 100 000 vues, plus de 10 000 personnes l’ont suivi en direct.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.