Info médias, France info

François Pellissier : "A TF1, on a un lien très fort avec l'équipe de France"

Ce sera l'un des événements sportifs et médiatiques de la semaine. Demain soir, TF1 diffuse le match France / Espagne. La chaîne, qui a perdu la quasi-totalité des droits de la Ligue des champions, sort le grand jeu pour l'occasion. François Pellissier, directeur des sports chez TF1 Productions, est l'invité d'Info Médias.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Au niveau sportif, l'issue de cette rencontre qualificative pour la Coupe du monde 2014 est bien incertaine. Mais sur le plan médiatique, pas de doute, la soirée devrait être synonyme de belle audience. A titre de comparaison, vendredi dernier, le match qualificatif des Bleus contre la Géorgie avait été suivi par 7.1 millions 100.000 téléspectateurs avec une parti d'audience de 29%. Ce sera sans doute plus demain soir.

Pour l'occasion, TF1 a sorti le grand jeu : une centaine de personnes mobilisées sur place, des pages spéciales dans l'émission Téléfoot, un dispositif numérique inédit... "Un match de qualification, c'est important" assure François Pellissier, le patron des sports de TF1. "Surtout quand on joue face à la meilleure équipe du monde !"

Pour TF1, l'opération n'est pas rentable : "financièrement, ce n'est jamais une bonne affaire, car un match des Bleus, c'est très cher" explique le directeur des sports de la chaîne. "Mais pour nous, cela va au-delà : l'équipe de france, c'est ce qu'il y a de plus fort dans le football. " Si TF1 a perdu les droits de la Ligue des champions ou encore de la Formule 1, pas question de s'avouer vaincu : elle va rester "la chaîne de l'événement sportif" avec "le Mondial 2014, la Coupe du monde de rugby en 2015, l'Euro en 2016."

Franceinfo est partenaire de la consultation "Comment les médias peuvent-ils améliorer la société ?" avec Make.org, Reporters d’Espoirs et plusieurs autres médias. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)