Info médias, France info

Disparition de France 4 de la TNT : "On espère consolider le lien de France Télévisions avec les enfants"

Le 4 juin, la ministre de la Culture Françoise Nyssen a annoncé l'arrêt de la diffusion hertzienne de France 4. Objectif : recentrer son offre sur le numérique. Une décision bien vécue ? Les réponses de Tiphaine De Raguenel, directrice de France 4.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Tiphaine De Raguenel, directrice de France 4, sur franceinfo.
Tiphaine De Raguenel, directrice de France 4, sur franceinfo. (FRANCEINFO/RADIOFRANCE)

France Télévisions devra libérer "au moins le canal hertzien" de France 4, afin de recentrer sur le numérique son offre dédiée au jeune public, a précisé la ministre de la Culture, lors d'un discours sur l'avenir de l'audiovisuel public, le 4 juin dernier. Objectif : prévoir jusqu'à 500 millions d'euros d'économies d'ici à 2022.

Une décision "comprise" mais "compliquée" confie la directrice de France 4 Tiphaine de Raguenel car elle implique un changement total de stratégie.

Il faut qu'on travaille à nouveau pour construire notre stratégie différemment en ayant une offre sur le linéaire et sur le numérique.

Tiphaine de Raguenel, directrice de France 4

franceinfo

Qu'attend le service public de France 4 ?

France 4 propose pour cette rentrée de nouveaux programmes tels que Escape News présenté par Thomas Sotto ou encore "Il était une fois" présenté par Faustine Bollaert. La chaîne jeunesse espère-t-elle ainsi faire changer d'avis le gouvernement ? "Non" répond Tiphaine de Raguenel, "on espère pas du tout que le gouvernement change d'avis, on espère consolider le lien de France Télévisions avec les enfants".

FRANCEINFO/RADIOFRANCE

La colère du secteur de l'animation

La disparition de France 4 de la TNT inquiète sérieusement le secteur de l'animation pour qui la chaîne jeunesse est un acteur indispensable à la pérennité de ses productions.
Au festival du film d'animation d'Annecy, le cofondateur du studio Cube Creative Lionel Fages avait déclaré : "C'est une décision catastrophique et incompréhensible. Stopper France 4 est exactement le contraire de ce qu'il fallait faire, d'autant plus que nous n'avons même pas été concertés".

Tiphaine De Raguenel, directrice de France 4, sur franceinfo.
Tiphaine De Raguenel, directrice de France 4, sur franceinfo. (FRANCEINFO/RADIOFRANCE)