Comment "Faites entrer l’accusé" veut séduire de nouveaux fidèles

écouter (8min)

Vingt-deux ans après le lancement de l’émission pionnière de faits divers, elle se décline désormais en podcast.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Dominique Rizet, présentateur de "Faites entrer l'accusé". (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Pendant vingt ans, "Faites entrer l’accusé" a fait les belles soirées de France 2, avant de migrer sur RMC Story chaque dimanche soir. Aux commandes, Rachid M’Barki et l’indéboulonnable Dominique Rizet, présent depuis le premier numéro. C’est une nouvelle étape pour le programme ce jeudi avec le lancement du podcast "Faites entrer l’accusé" disponible sur la plateforme RMC Crime. Un épisode sera ajouté chaque lundi.

"C'est un copié-collé de la version télé, mais faite pour être écoutée et pas regardée. On est juste dans le récit et dans la voix."

Dominique Rizet

sur franceinfo

"Ça va nous permettre d’attirer un nouveau public, plus axé sur la radio. Il n’y aura pas d’inédits, ce seront toutes des histoires racontées dans l’émission télé", confie Dominique Rizet. Le premier numéro est consacré au meurtre d’Eva Bourseau en 2015, plongée dans l’acide par deux étudiants. Une offre concurrente de "Hondelatte raconte", incarnée par Christophe Hondelatte, le premier présentateur de "Faites entrer l’accusé". 

"Christophe ne peut pas être un concurrent, c’est un ami. Pour notre podcast, on n’a pas pris des numéros avec lui, ça l’aurait mis dans une situation inconfortable. Il continue sa vie, 'Faites entrer l’accusé' continue la sienne. Chacun peut exister sans se marcher sur les pieds", assure Dominique Rizet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.