Info médias, France info

Claudia Tagbo, actrice du téléfilm "Le temps des égarés" : "Passer sur Arte, c’est de la bombe !"

Diffusée vendredi 25 mai sur Arte, la fiction "Le temps des égarés" met en scène le parcours de migrants croisant la route de Sira, une interprète solitaire et cynique qui monnaie l'aboutissement de leur dossier.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Claudia Tagbo, actrice du téléfilm \"Le temps des égarés\", diffusé sur Arte vendredi 25 mai.
Claudia Tagbo, actrice du téléfilm "Le temps des égarés", diffusé sur Arte vendredi 25 mai. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Après son one woman show Lucky et son passage dans l'émission La Dream Company sur TF1 l'année passée, la comédienne Claudia Tagbo revient sur le petit écran avec Le temps des égarés, un téléfilm produit par Caroline Adrian et réalisé par Virginie Sauveur (Virage Nord). Dans cette fiction qui a reçu de nombreux prix dans plusieurs festivals TV dont le festival de Luchon, Claudia Tagbo joue le rôle de Sira. Cette interprète de l’OFPRA, l’organisme chargé de l’attribution du droit d’asile en France, abuse de la faiblesse des migrants en leur soutirant de l’argent pour que leur dossier aboutisse. 

"Avec cette histoire, tu n'as aucune chance. Je suis la meilleure du marché, je parle six langues, dont le tamoul, le kurde et l'arabe. C'est 500 euros pour écrire ton histoire et pour ouvrir le dossier, c'est 250 euros, tout de suite, cash", réclame Sira, définie par Claudia Tagbo comme froide et pragmatique.

Celle-ci ne recule devant rien pour s'enrichir au profit de migrants à qui elle vend des odyssées basées sur leur parcours, dans le but d'attendrir les autorités : "C'est son parcours de vie qui l'a rendue cynique. Elle le racontera au travers de sa rencontre avec une petite fille. Elle est cynique, car elle a été blessée, car elle a dû se battre, avec ses moyens. Elle est devenue pragmatique et s'est dit que c'est l'argent qui offre un espace-temps. Sira me fait peur, mais je me demande parfois si elle n'aurait pas finalement raison", explique-t-elle. 

"La rencontre de deux mondes"

La comédienne a accueilli ce scénario à bras ouverts : "Il y a du travail, c'est magnifique", s'est-elle enthousiasmée. Plus qu'un simple itinéraire, cette fiction donne à voir non pas "les méchants Français qui reçoivent mal les gentils réfugiés", mais "une histoire, la rencontre de deux mondes, entre l'administration, le fait de venir en France, de vouloir s'y installer après avoir tout quitté, tout donné et se retrouver en face de quelqu'un qui te demandera les derniers sous qu'il te reste."

"Ce métier est une rencontre"

Claudia Tagbo revient aussi sur son parcours et son éclosion au Jamel Comedy Club, ainsi que ses one woman show qui ont contribué à façonner son image de comédienne : "Je ne ressens pas l'envie ni le besoin de casser cette image, je viens du théâtre classique, j'ai aussi fait beaucoup de contemporain. J'ai également joué dans des films comme Congorama (2006), La Valse des gros derrière (2000), la série télévisée R.I.S Police scientifique. Ce ne sont pas des rôles où l'on rigole. Je pars du principe que ce métier est une rencontre (...). C'est comme si j'avais ajouté un nouveau plat au menu de mon restaurant avec ce rôle. Dans ce métier que j'adore, il y a plusieurs couleurs, plusieurs registres, et aujourd'hui, c'est le côté dramatique qui fait son apparition. "

La protagoniste du Temps des égarés s'est réjouie du rôle proposé par Virgine Sauveur : "Arte, c'est magnifique ! Je suis très contente. Lorsqu'elle est venue me voir avec le scénario et qu'elle m'a dit que c'était sur Arte, j'ai dit : 'C'est de la bombe !'"

Claudia Tagbo, actrice du téléfilm \"Le temps des égarés\", diffusé sur Arte vendredi 25 mai.
Claudia Tagbo, actrice du téléfilm "Le temps des égarés", diffusé sur Arte vendredi 25 mai. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)