Info culture, France info

Peter Mullan crève l'écran en sans-abri doux et taiseux dans "Hector"

Dans "Hector", le comédien Peter Mullan entre dans la peau d'un sans-abri qui traverse la Grande-Bretagne, de Glasgow à Londres pour y passer Noël avec ses amis. Sauf que, cette année, il est trop usé et il va tenter de renouer avec ses proches, avec lesquels il a rompu tout contact.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Hector, c'est le nom de l'homme que l'on va suivre du tout premier au dernier plan du film. C'est un homme âgé, fatigué par la vie et par le froid. Car Hector est un sans-abri. Son destin, il l'a choisi après un drame enfoui. Il vit en Ecosse, vers Glasgow, et chaque année, pour Noël, il part à Londres rejoindre un refuge pour sans-abri, la seule famille qui 'il accepte encore. Mais cette fois, Hector se sent vraiment usé. Il est malade, alors il va faire un pas vers ses proches, avec lesquels il a coupé tout lien.

Peter Mullan, lumineux dans un film au ton juste

On pourrait craindre un drame social, larmoyant et compatissant, mais rien de tout cela dans ce long-métrage de Jake Gavin, qui raconte l'histoire d'une catégorie de la population que l'on croise à chaque coin de rue mais dont le cinéma ne parle jamais. Avec peu de mots, quelques regards, des plans sur des corps fourbus, le film parvient à trouver un ton, juste, humaniste, sans misérabilisme. Peu à peu, il dessine un monde solidaire. On pense à Ken Loach, avec lequel Peter Mullan avait joué My name is Joe .

Peter Mullan, lumineux en sans-abri doux et taiseux, est la raison d'être de ce conte de Noël des temps modernes. Un conte trop beau pour être vrai ? Peut-être, mais après tout pourquoi pas, estime l'acteur écossais : "Bien sûr, on peut facilement voir une histoire comme celle-ci de façon plus sombre. Mais il s'agit d'un portrait, c'est une étude sur un homme qui est un sans-abri. Ce n'est pas un discours. Si j'avais réalisé le film, j'aurais certainement fait quelque chose de différent, je suis plus enclin à voir les choses en sombre. Je pense que  Jake Gavin  a fait un merveilleux film, authentique. De nos jours, c'est un énorme défi de faire un film de drame comme celui-ci, où les gens sont globalement honnêtes les uns envers les autres ."

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)