Info culture, France info

Le triomphe d'Alejandro Inarritu et son film "Birdman" aux Oscars

Le palmarès des Oscars avec Florence leroy. Les grands favoris l'ont emporté à commencer par "Birdman", le film d'Alejandro Inarritu, qui repart avec notamment les trophées de meilleurs film et meilleur réalisateur.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Alejandro Gonzalez Inarritu avec ses 3 Oscars obtenus pour son film "Birdman" © Maxppp)

C'est une premiére non seulement pour Alejandro Inarritu, qui n'avait jamais obtenu ces recompenses, mais pour son pays aussi puisque si son compatriote Alfonso Cuaron avait été sacré meilleur réalisateur l'an dernier pour "Gravity", Inarittu est le premier cinéaste mexicain a obtenir à la fois l'oscar du meilleur réalisateur et du meilleur film pour 'Birdman".

C'est d'ailleurs à son pays qu'Alejandro Inarritu a pensé en montant sur scéne recevoir ses trophées. Il est récompensé donc pour "Birdman", film dans lequel Michael Keaton, dans un rôle qui fait écho à sa propre carriere, incarne un comédien qui a été une star de films de superhéros, et qui tente de revenir sur le devant de la scène en remontant sur les planches, film brillamment et énergiquement mis en scene, qui évoque le monde du spectacle, la comedie, le narcissisme, le temps qui passe, le frontière parfois mince entre fiction et réalité et qui sort mercredi dans les salles françaises.

Pas de surprise non plus chez les comédiens :Julianne Moore et Eddie Redmayne emportent les trophées de meilleure actrice et meilleur acteur

Eddie Raydmane jeune comédien britannique de 33 ans, sacré meilleur acteur pour son interpretation étonnante du célèbre physicien Stephen Hawkins dans "Une merveilleuse histoire du temps"

Et puis Julianne Moore que l'on verra bientôt en France, le film sort le 18 mars, dans "Still Alice" ou elle interprète une mère de famille atteinte d'un alzheimer précoce.

Enfin, côté Français, le compositeur Alexandre Desplat a enfin été recompensé pour la bande originale du film de wes anderson "The grand Budapest hôtel". Bande originale mélangant les accents classiques et plus folkloriques des musiques de l'Europe de l'est puisque le film de Wes Anderson, rappelons-le, raconte l'histoire rocambolesque du concierge raffiné d'un hôtel dans la hongrie des années 30 avec en toile de fond la montée du fascisme.

Bande originale qui lui vaut donc son premier Oscar alors qu'il avait déjé été nommé six fois et etait toujours reparti bredouille. Wes Anderson lui a porté chance. Wes Anderson pour qui il avait deja signé les bandes originales de "Fantastic Mr Fox" et "Moonrise kingdom".

(Alejandro Gonzalez Inarritu avec ses 3 Oscars obtenus pour son film "Birdman" © Maxppp)