Info culture, France info

Le Buena Vista Social Club tire sa révérence

Le célèbre orchestre cubain effectue sa dernière tournée. Il donne un concert ce soir à Paris, à l’Olympia.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Le Buena Vista Social Club © Alejandro Perez)

Près de vingt ans après l’enregistrement de l’album original en mars 1996 qui s’est vendu à plus de neuf millions d’exemplaires dans le monde, l’Orquesta Buena Vista Social Club continue de remplir les salles. Si plusieurs de ses membres historiques, ont aujourd’hui disparu : Compay Segundo, Ibrahim Ferrer, Ruben Gonzales, Orlando Cachaito Lopez, les vétérans du projet n’ont rien perdu de leur enthousiasme, à l’image de la chanteuse Omara Portuondo.

(Ibrahim Ferrer et Ruben Gonzales © Christina Jaspars)

La vie d’Omara Portuondo a été bouleversé par l’aventure du Buena Vista Social Club

Si la démarche est plus lente, la diva cubaine qui fêtera ses 85 ans en octobre prochain est toujours aussi séduisante et malicieuse,  Bien que la carrière d’Omara Portuondo n’a jamais connu de coup d’arrêt, le Buena Vista Social Club a bouleversé sa vie comme celle de tous ceux qui y ont participé :  "Pour moi, ça a été fantastique d’être choisie pour participer à ce projet.  Toutes les chansons que j’ai chantées avec le Buena Vista Social Club, je les interprétais déjà auparavant. L’ampleur et le succès de ce projet m’ont conforté dans l’idée que depuis longtemps, je chantais de véritables chefs d’œuvre ", déclare la chanteuse.

La musique a très tôt fait partie de sa vie : dès l’âge de quatre ans, Omara Portuondo chantait Veinte Anos, un classique de la musique cubaine qu’elle avait entendu à la radio, à quinze ans, elle faisait ses débuts sur la scène du Tropicana, célèbre cabaret de La Havane. Pour elle, il semble donc inimaginable d’arrêter de chanter : "Je chanterai jusqu’à la fin, jusqu’à mon dernier souffle " affirme-t-elle.

Concerts du Buena Vista Social Club en France : 2 avril et 3 mai à Paris à l’Olympia, 16 juillet à Arles au festival Les Suds, 28 juillet à Marciac au festival Jazz in Marciac.

(Le Buena Vista Social Club © Alejandro Perez)