Info culture, France info

Jean-Michel Jarre sort un nouvel album : ensemble, c'est mieux

Jean-Michel Jarre sort ce vendredi son nouvel album, "Electronica - Vol.1 : The Time Machine", avec cette particularité : il propose 16 titres réalisés en collaboration avec d'autres artistes, jeunes ou un peu moins comme Moby, Air ou encore Pete Townshend des mythiques The Who. Et c'est une vraie cure de jouvence pour le parrain français de la musique électronique.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Jean-Michel Jarre dans son studio, où se côtoient des machines couvrant les quatre dernières décennies © MAXPPP)

Huit ans qu'il n'avait pas sorti d'album, se montrant seulement lors de concerts-événements ou d'opérations caritatives. Jean-Michel Jarre présente cette fois un projet qui lui a pris plusieurs années : Electronica (sortie ce vendredi). Patiemment, il est allé voir différents artistes chez eux, construisant avec eux à Paris, New York ou Los Angeles, les titres de ce nouvel album. Parmi les collaborateurs de cet album, on retrouve des personnalités variées comme Moby, Air, Gesaffelstein, Armin Van Buuren, Boyz Noise, Massive Attack, John Carpenter... Et ce qui est frappant sur ce premier volume d'Electronica - car un deuxième arrivera au printemps - c'est à quel point les univers de Jarre et de ses invités se mélangent.

Le risque n'est-il pas de faire un album fourre-tout ? On aurait pu le craindre, mais ce n'est pas le cas. Il est assez jouissif, quand on s'y intéresse, de reconnaître par-ci par-là la touche de musiciens connus, comme sur ce morceau, Travelator Pt. 2 avec le grand Pete Townshend, guitariste des Who, une idole de Jean-Michel Jarre.

Soif d'apprendre

Il n'oublie pas non plus de donner une place aux artistes d'aujourd'hui, comme Gesaffelstein, Fuck Buttons ou M83 ; des compositeurs pour qui il reste une référence, 40 ans après Oxygène et ses débuts fracassants dans le monde de la musique électronique.

À 67 ans et après plus de 80 millions de disques vendus, Jean-Michel Jarre continue à tracer de nouvelles routes. Non pas tellement dans le son, qui n'est pas ici révolutionnaire, mais plutôt dans la méthode. L'ancien membre du Groupe de recherches musicales (le GRM, fondé par Pierre Schaeffer et Pierre Henry), ces pionniers de la musique électronique dans les années 50, montre ici qu'il a toujours soif d'apprendre.

Electronica, Vol. 1 : The Time Machine, un album de Jean-Michel Jarre (Columbia/Sony Music). Sortie le 16 octobre

(Jean-Michel Jarre dans son studio, où se côtoient des machines couvrant les quatre dernières décennies © MAXPPP)