Info culture, France info

"Irréprochable" : un premier film irréprochable

Gros coup de cœur ce mercredi pour un premier long-métrage. Il est signé Sébastien Marnier. À l’affiche Marina Foïs, Benjamin Biolay et Jérémie Elkaïm. Son titre : "Irréprochable".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Marina Foïs dans "Irréprochable")

 Constance se sent irréprochable. Elle est le personnage principal du film. La caméra la suit en permanence  et c’est Marina Foïs qui l’interprète. Irréprochable, bien sous tous rapports, elle est agent immobilier. Sauf qu’à Paris, son patron l’a virée parce qu’elle refusait ses avances, assure-t-elle. Irréprochable, sauf que lorsqu’elle revient dans sa ville natale, elle est prête à tout pour se faire embaucher là où elle a commencé sa carrière. Quitte à harceler une concurrente pour un poste. À multiplier les mensonges. Quitte aussi  à faire son numéro pour montrer qu’elle est la meilleure.

C’est l’histoire d’une chômeuse qui va tout faire pour retrouver du travail. Est-ce qu’on peut parler de film social ?

C’est clairement la toile de fond : il y a, c’est vrai, cette société qui met au ban ses précaires, qui crée une solitude. À vrai dire, c’est davantage un thriller : d’un bout à l’autre du film, il y a une tension. À tout moment, on sent que l’on peut basculer dans le drame. D’autant que le scénario multiplie jusqu’aux bouts les rebondissements. C’est avant tout le portrait d’une mythomane, sociopathe, avec des accès de violence.

Dérangeante, malsaine, et en même temps pour laquelle on ressent de l’empathie. Et c’est là la force de Marina Foïs dans l’un de ses plus grands rôles. 

Marina Foïs tout en ambiguïté dans 'Irréprochable", premier film très réussi signé Sébastien Marnier. C’est aussi avec Benjamin Biolay, Jérémie Elkaïm et la jeune Joséphine Papy.

 

(Marina Foïs dans "Irréprochable")