Info culture, France info

Festival de Cannes : l'heure des pronostics

A Cannes, l'heure est au bilan et aux pronostics, avant l'annonce du palmarès ce soir, et avant la soirée de clôture de cette 68e édition qui sera placée sous le signe de l'écologie.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Maxppp)

C'est en effet le réalisateur oscarisé de La Marche de l'empereu r, Luc Jacquet, qui aura l'honneur ce soir de présenter son nouveau film, La Glace et le ciel , en clôture de ce festival.

Claude Lorius est surtout un immense explorateur de l'antarctique. Toute la qualité de ce film est d'être à la fois un bel outil pédagogique mais avant tout l'émouvant portrait d'un homme passionnant et passionné, auquel Luc Jacquet voulait donc absolument rendre hommage : "Pour moi c’était une volonté très forte de s’attacher à l’aventure humaine incroyable d’un homme lui-même incroyable. J’avais envie de rendre hommage à la science et au processus scientifique."

"Le plus grand festival du monde nous dit : au nom du cinéma la question de l’écologie est importante. Il a envie de s’en emparer."

Au moment où ce soir les festivaliers découvriront La Glace et le ciel , le palmarès aura été dévoilé. En attendant, c'est l'heure sur la Croisette des pronostics et des bilans. Le festivalier cogite, subodore, prophétise.. et grogne aussi un peu cette année car il faut le dire, les déceptions ont été nombreuses et les surprises assez rares.

Même si au final quelques films émergent avec d'un côté ceux qui ont empoigné des sujets difficiles : le chômage dans La Loi du marché de Stéphane Brizé, l'immigration dans Dheepan de Jacques Audiard, les camps de concentration dans* Le

C'est l’actrice française qui nous livre la tirade du jour sur la Croisette : "La vie n’est qu’une ombre errante, un pauvre acteur qui se pavane et s’agite, une tirade sur la scène et ensuite qu’on n'entend plus. C’est une histoire racontée par un idiot, pleine de bruit et de fureur et qui ne signifie rien." 

(© Maxppp)