Culture d'été, France info

Culture d'été. "Baw Baw Black Sheep", le nouvel album du rappeur irlandais Rejjie Snow

"Culture d'été", c'est chaque jour le coup de cœur culturel de franceinfo. Aujourd'hui, il s'agit du rappeur Rejjie Snow qui vient de sortir son nouvel album : "Baw Baw Black Sheep".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le rappeur Rejjie Snow au festival de musique Les 3 éléphants à Laval en 2017.
Le rappeur Rejjie Snow au festival de musique Les 3 éléphants à Laval en 2017. (MARC OLLIVIER / MAXPPP)

Qui croit encore que le hip-hop n'est que d'une couleur, d'une tendance, d'une façon de faire ? Certainement pas Rejjie Snow, pas encore 30 ans, enfant de Dublin éduqué en grande partie aux États-Unis. L'Irlandais n'est certainement pas le rappeur le plus connu, le plus suivi ou le plus populaire, il est pourtant l'un des plus originaux.

Son premier album, Dear Annie, était déjà une incongruité romantique et langoureuse, le deuxième Baw Baw Black Sheep est tout aussi étonnant. Une œuvre introspective portée par un récit quasiment cinématographique.

Rejjie Snow raconte une histoire, un court-métrage sur disque, lorgnant vers la soul et rappelant parfois furieusement le génie du Californien Anderson Paak. Tout l'album est parsemé de moments forts, quand il se livre de manière frontale, quand il change de registre sans prévenir au milieu d'un morceau, ou quand il invite le regretté MF Doom par exemple ou quand il montre que son flow s'impose aussi parfaitement tout seul.

En clair, Rejjie Snow signe l'un des albums les plus réussis de cette saison, réussissant même un coup que lui-même n'avait certainement pas prévu : écrire Disco Pantz, l'un des tubes de cet été...

Le rappeur Rejjie Snow au festival de musique Les 3 éléphants à Laval en 2017.
Le rappeur Rejjie Snow au festival de musique Les 3 éléphants à Laval en 2017. (MARC OLLIVIER / MAXPPP)