Info culture, France info

Alain Souchon et Laurent Voulzy, l’amitié en chansons

Ils l’évoquaient depuis 40 ans et tiennent enfin parole : le premier album à quatre mains d’Alain Souchon et Laurent Voulzy vient de sortir.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Alain Souchon et Laurent Voulzy © Capture d'écran)

Si leurs noms se mélangent dans les crédits de nombreux tubes sur les albums de l'un ou de l'autre, c'est quand même leur toute première fois à deux sur un album, qui leur ressemble tellement que la surprise n'est pas de mise. Les mots de Souchon collent parfaitement à la musique de Voulzy et les chansons ressemblent à leurs auteurs : il y a de la douceur, du talent, une pointe d'indolence, il y a aussi du voyage, des kilomètres parcourus.

Laurent Voulzy racontaient que ce disque, aux allures de serpent de mer, s'est façonné au long cours, dans les creux de l'emploi du temps de l'un ou de l'autre, et dans des endroits où ils aiment se retrouver, pour parler de la vie et du monde comme il tourne. Quelque part entre le Perche, l'Angleterre ou réside Voulzy, l'Ile de France ou la Côte d'Azur où se trouvent ses studios, les deux ont finalement dessiné une cartographie intime de leur amitié.

Il serait bien dommage, en revanche, de résumer l’album à un simple disque amical, d'autant qu'il permet de mesurer la juste part de l'un dans la discographie de l'autre. Autrement dit : chacun de ces titres contient un peu de l'univers des deux, et n'aurait absolument dépareillé dans un album de Voulzy ou de Souchon en solo. Un rare exemple de réelle fraternité artistique entre deux grands sensibles, qui ont su assumer l'exercice avec une grande pudeur : pas de grands sentiments étalés ici, quelques vers, quelques notes, et tout est dit.

(Alain Souchon et Laurent Voulzy © Capture d'écran)