Cet article date de plus de huit ans.

Adèle Exarchopoulos : "Cela a été un grand tourbillon mais j'apprécie !"

écouter
A film exceptionnel, récompense exceptionnelle. C'était en mai dernier à Cannes, le président du Jury Steven Spielberg annonce alors, non pas le, mais les lauréats de la Palme d'Or 2013. Et ce n'est pas seulement le réalisateur de "La Vie d'Adèle", Abdellatif Kechiche, que le jury couronne, ce sont aussi les deux actrices, Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

La jeune femme de 20 ans crève l'écran dans le film. Elle y
campe le rôle d'Adèle, une adolescente en quête d'identité. Sa rencontre avec
Emma, une mystérieuse artiste aux cheveux bleus, va bouleverser son existence.

L'après Cannes pour Adèle Exarchopoulos, ce sont les
sollicitations en France et à l'étranger et la reconnaissance du talent de
cette actrice quasi-inconnue avant de rencontrer Abdellatif Kechiche. En
parallèle, malgré les polémiques nées autour des conditions de tournage du
film, les récompenses et nominations n'en finissent pas de pleuvoir : Prix
Louis Delluc du meilleur film, Prix de la meilleure actrice aux Los Angeles
Critics Awards, en attendant les Golden Globes, les Césars et pourquoi pas les
Oscars. 

Entre deux shootings photos, France Info a pu rencontrer
Adèle Exarchopoulos, dont la vie a pris des allures de conte de fées ces
derniers mois :

"Cela a été un grand tourbillon mais j'apprécie ! Une
Palme d'or c'est beaucoup plus de crédibilité. Et on m'a donné beaucoup plus la
parole et c'est rare."

La vie d'Adèle est donc nominée pour le Golden Globe du
meilleur film étranger. Quant aux Oscars, une campagne est en cours aux Etats-Unis
: avec un certain Steven Spielberg comme VRP de Luxe, une nomination pour
l'Oscar de la meilleure actrice n'est pas à exclure.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.