Info campus, France info

Echec à l'université : comment se réorienter ?

Au menu d'Info Campus, le journal de l'actualité étudiante préparé par Sandrine Chesnel : les réorientations à l'université, la nouvelle licence, et une pétition pour ouvrir les bibliothèques plus tard le soir. 

(©)

Se réorienter : où, comment ?

Un étudiant sur quatre redouble sa première année de fac : donc si on reste motivé par la filière qu'on a choisi, il faut s'accrocher, et ne pas hésiter à s'adresser aux services de tutorat mis en place dans de nombreuses universités

Pour ceux qui veulent rester à l'université, mais changer de domaine, il faut commencer par se renseigner sur le contenu de sa future licence : s'il y a des matières communes, comme la méthodologie, l'informatique ou les langues, il faut essayer de les valider, pour alléger son programme de l'année suivante - évidemment cela implique de continuer à travailler dans ces matières jusqu'à la fin de l'année...

Pour les étudiants qui souhaitent quitter l'université, plusieurs solutions :  

  • les filières courtes, en 2 ans, comme les BTS ou les DUT. Des filières sélectives donc il faut préparer un bon argumentaire pour défendre son choix de se réorienter,
  • les concours d'admission des écoles de commerce et des écoles d'ingénieurs post-bac,
  • les écoles privées spécialisées en gestion, informatique, multimédia, communication - attention à privilégier des écoles qui proposent des diplômes visés, ou au minimum des titres inscrits au répertoire des certifications professionnels, garantie de qualité 
  • certaines écoles proposent des rentrées décalée en janvier pour ceux qui souhaitent préparer une formation en alternance, ce qui permet de préparer un diplôme tout en acquérant une expérience dans l'entreprise. Une bonne solution à condition de trouver une entreprise pour accueillir l'étudiant. 

Ouvrons les bibliothèques !

 La réussite des études passe souvent par la fréquentation de la bibliothèque, mais problème en France, les bibliothèques ferment très tôt....Alors qu'aux Etats-Unis ou au Canada notamment, les bibliothèques restent couramment ouvertes jusqu'à 22/23h voire minuit, ce qui permet d'y étudier dans de bonnes conditions, au calme...Une pétition a donc été lancée sur Internet par Bibliothèques sans frontières, pour une ouverture des bibliothèques françaises tous les jours, y compris le dimanche, y compris après 18h30.... 

L'éducation, un marché comme les autres ? 

Une question qui se pose à juger de l'intérêt que portent les fonds d'investissements aux écoles privées. Il faut dire que l'enseignement supérieur privé français est en pleine croissance, avec des effectifs qui ont doublé en 10 ans, comme l'explique le site spécialisé Educ Pros.fr qui y consacre une enquête.
On y apprend que le marché du privé intéresse les fonds d'investissements français mais aussi les fonds étrangers, qui y voient un secteur d'activité sûr car assez peu sensible à la situation économique,un secteur porteur, aussi (1 étudiant sur 6 est dans le privé, une proportion qui devrait augmenter dans les prochaines années), un secteur lucratif enfin, qui garantirait une rentabilité à 2 chiffres...

(©)