Ils ont fait l'actu, France info

Que devient Olivier Cousin ?

Olivier Cousin est un viticulteur d'Anjou poursuivi au printemps dernier pour avoir appelé son vin de table "Anjou". Il est parti en bateau avec sa femme. Parti pour un tour du monde juste après les vendanges .

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Olivier Cousin, viticulteur en Anjou © Maxppp)

En juin Olivier Cousin a été condamné pour usurpation d’appellation, mais le tribunal d'Angers l'a dispensé de peine en raison de ses efforts pour régulariser sa situation  . 

Depuis 2011, le viticulteur de Martigné-Briand a modifié ses étiquettes . 

Aujourd'hui, Olivier Cousin a largué les amarres

Il est parti en bateau avec sa femme. Parti pour un tour du monde juste après les vendanges. Cela ne signifie pas qu'il a tout abandonné. Ce sont ses proches qui s'occupent de l'exploitation viticole en attendant son retour.12 hectares de vignes à entretenir à Martigné-Briand dans le Maine-et-Loire.Ce n'est pas directement ce conflit qui a provoqué ce départ et ce voyage. Ce tour du monde en bateau, il l'avait en tête depuis longtemps. Le viticulteur est aussi navigateur depuis sa jeunesse . Juste après l'adolescence, il se voyait plutot skipper et il a fait quelques petits convoyages.  Il a finlement repris l'exploitation familiale en 1987 . 

Olivier Cousin n'est pas un viticulteur comme les autres 

Provocateur mais aussi militant avec cette affaire d'étiquette sur son vin et d'autres avant celle-ci. Ce qu'il souhaite, c’est que l'on fasse clairement la difference entre la viticulture paysanne, "la vraie" et la viticulture industrielle. Il a même abandonné le tracteur depuis longtemps au profit du cheval de trait pour travailler la terre. Presque la totaltilité de sa recolte est vendue au Japon et aux Etats-Unis ou l'on apprecie particulièrement ses vins bio. Et l'homme n'a pas que des ennemis en Anjou puisque plusieurs centaines de personnes étaient venues en mars à Angers pour le soutenir.

Olivier Cousin n'en a pas fini pour autant avec la justice

 L’absence de sanction, de peine prononcée à l’encontre d’Olivier Cousin pour usurpation d’appellation par le tribunal correctionnel d’Angers n’a pas été du goût du parquet. Le parquet a donc fait appel du jugement.Parties civiles en première instance, l’Institut national de l'origine et de la qualité et la Fédération viticole de l’Anjou le seront également en appel .Et pourtant, l'INAO et la Fédération Viticole d'Anjou s'étaient déclarées satisfaites du jugement de juin dernier Olivier Cousin reviendra donc devant un tribunal correctionnel. Mais selon son avocat c'est pour l'instant le cadet de ses soucis. Sur mer, il est de toute facon difficilement joignable. Et la justice prend son temps.

Et d'ici là Olivier Cousin aura tout le loisir de choisir une nouvelle étiquette pour sa cuvée 2014 avec ou sans provocation. 

(Olivier Cousin, viticulteur en Anjou © Maxppp)