Ils ont fait l'actu, France info

Que devient Dodo la saumure ?

12 juin 2015. Dans l'affaire de proxénétisme du Carlton de Lille, le tribunal rend son jugement. Il prononce la relaxe pour Dominique Strauss-Kahn. Le proxénète Dodo la Saumure échappe lui aussi à une condamnation, même si le parquet avait requis une peine de prison ferme à son encontre.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Dodo la Saumure © Radio France / Sébastien Baer)

Le 12 juin 2015, Dodo la Saumur, le propriétaire de maisons closes en Belgique est soulagé, presque surpris, de quitter libre le tribunal. "Je m'attendais à une peine de prison ferme. Je salue encore le courage du tribunal parce qu'ils ne sont pas entrés dans le convenu ".

Bon pour les affaires

Dès sa sortie du tribunal de Lille, Dominique Alderweireld, alias Dodo la Saumure, est retourné dans sa maison de Tournai, en Belgique, tout près de la frontière française. Il a pu reprendre son activité de proxénète alors qu'il s'était préparé, psychologiquement, à aller en prison. "Je tiens à remercier ce président qui a jugé avec impartialité, ce qui arrive rarement avec moi ".

Ce marathon judificiare qui a duré plus de quatre ans n'a pas nui à ses affaires. "Au contraire. Il y a des gens qui viennent pour voir Dodo la saumure, donc moi ça m'amuse, honnêtement ça s'amuse, " confie Dominique Alderweireld, qui exploite six maisons closes en Belgique et qui prévoit d'ouvrir bientôt trois nouveaux établissements.

Comme les harengs

Dominique Alderweireld s'amuse de son surnom. "Les harengs, on les conserve dans la saumure. C'est bien représentatif " ironise Dodo.

L'exploitant de maisons closes confie que les filles qui ont témoigné lors de son procès ne travaillent plus dans ses établissements. "Elles n'osent pas retravailler chez moi mais elles travaillent ailleurs. Toutes, elles vont revenir à la prostitution, " pronostique Dominique Alderweireld.

A 66 ans, Dodo la Saumure a déjà eu plusieurs vies, il a travaillé dans une agence de mannequins, été agent immobilier, a aussi occupé des fonctions politiques en Côte d'Ivoire. Cette fois, il envisage encore de diversifier ses activités et prévoit de créer une casse automobile et un cercle de jeux. Mais ses démélés avec la justice ne sont pas terminés. Plusieurs affaires sont en cours en Belgique.

(Dodo la Saumure © Radio France / Sébastien Baer)