Ils ont fait l'actu, France info

Que devient Alexis Jenni le prix Goncourt 2011 ?

Alexis Jenni finit en ce moment un roman sur la France contemporaine qui sortira chez Gallimard en septembre 2015.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Maxppp - Alexis Jenni, auteur. Prix Goncourt 2011)

Une récompense exceptionnelle puisque Alexis Jenni obtenait ce fameux prix Goncourt en 2011 pour sa premiere publication : "L'art Francais de la Guerre" chez Gallimard. 

Alexis Jenni est en ce moment dans le Yucatan au Mexique. Très loin donc de Paris et des débats qui animent les semaines qui précedent les prix littéraires. Il est au Mexique pour préparer un roman historique qu'il doit encore écrire . Un autre roman est lui quasiment fini, il sortira celui-la pour la rentrée littéraire 2015.

Un roman sur la France contemporaine. "En pleine dépression collective" dit Alexi Jenni. Une sorte de roman politique pour s'éloigner des idées simplistes.  Alexis Jenni écrit donc toujours, plus que jamais : il a publié deux autres livres depuis L'Art Francais de la GuerreElucidations toujours chez Gallimard et cette année Son Visage et le Tien , un essai sur la spriritualité publié cette fois chez Albin Michel avec la bénediction de Gallimard.Des livres qui n'ont rien à voir avec le roman qui lui a valu la reconnaissance en tant qu'écrivain. Certains se sont même interrogés sur sa capacité à renouveler ce coup de maître.

Alexis Jenni ne doute pas et savoure 

Il a même abandonné sa vie de prof de Sciences et Vie de la Terre dans un lycée lyonnais .  

"J'ai aimé ce metier de prof, j'ai surtout aimé les élèves, je ne renie rien. Simplement depuis le Goncourt j'ai la possiblité d'être écrivain à temps complet,  j'en profite

Un prix Goncourt ça ne rend pas un homme très riche

 

"C'est un fantasme "

affirme Alexi Jenni.

"J'ai de quoi voir venir deux ou trois ans. Sans plus, je dois encore travailler ."
 

Et pourtant L'art Francais de la Guerre s'est plutôt bien vendu. 177 mille exemplaires en 2011, l'année du Goncourt  et au total 280 mille en poche compris depuis la sortie du livre : c'est bien mais c'est loin par exemple des Bienveillantes de Jonathan Littel en 2006 qui lui en avait vendu 500.000 mille.  Un Goncourt ça offre surtout des possiblités, une notoriété qui ouvre des portes. Des rencontres. Alexis Jenni n'est pas un mondain parisien mais il a aimé découvrir ce monde de l'édition, des écrivains. Ce milieu l'intéresse mais Il vit toujours à Lyon.

(© Maxppp - Alexis Jenni, auteur. Prix Goncourt 2011)