Ils ont fait l'actu, France info

Ils ont fait l'actu.Ophélie Claude-Boxberger, controlée positive à l'EPO : "Le jugement des gens est trop hâtif"

Comme tous les étés, Sébastien Baer revient sur les événements marquants de l'année. Et ce sont ceux qui les ont vécus qui les racontent. Jeudi, Ophélie Claude-Boxberger, athlète a été contrôlée positive à l'EPO. Son entraîneur s'est accusé de l'avoir dopée à son insu avant de se rétracter.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Ophélie Claude-Boxberger, spécialiste du 3000 mètres steeple.
Ophélie Claude-Boxberger, spécialiste du 3000 mètres steeple. (SEBASTIEN BAER / RADIO FRANCE)

18 septembre 2019. C'est le début d'une rocambolesque affaire de dopage dans l'athlétisme. Ophélie Claude-Boxberger, spécialiste du 3 000 mètres steeple, est contrôlée positive à l'EPO lors d'un stage à Font-Romeu. L'athlète de 31 ans est suspendue provisoirement par l'agence française de lutte contre le dopage. Même si Ophélie Claude-Boxberger clame son innocence. "Je n'ai rien à voir là-dedans je me suis jamais dopée. Moi, ça fait 20 ans que je suis au club de Montbéliard et j'ai toujours été parmi les meilleures Françaises depuis l'âge de 11/12 ans. C'est pas à 31 ans qu'on tombe dans ces dérives-là." s'insurge la jeune femme.

Fin novembre, un premier rebondissement intervient dans l'affaire. Le beau-père d'Ophélie Claude-Boxberger – qui est aussi son premier entraîneur – s'accuse de lui avoir injecté par une piqûre le produit dopant, pendant son sommeil. Mais sept mois plus tard, l'homme fait volte-face et se rétracte. Du même coup, il prive Ophélie Claude-Boxberger de son alibi.

Jugement en décembre

Ces derniers mois, tous les recours de la multiple championne de France devant le Conseil d'État ont échoué. Mais la fondeuse, fille de l'ancienne star de l'athlétisme Jacky Claude-Boxberger, ne désespère pas de prouver son innocence. "Cela remue des choses du passé et une histoire familiale compliquée, raconte l'athlète qui espère qu'elle sera blanchie, je reste vraiment confiante et je ne vais pas douter car tous les éléments montrent bien que je n'y suis pour rien. Ce qui est compliqué à gérer c'est le jugement des gens qui est trop hâtif."

J'ai toujours été dans la lutte contre le dopage, donc pour moi c'est une véritable injustice car le dopage, c'est quelque chose que je combattais.

Ophélie Claude-Boxberger

à franceinfo

Accusé d'empoissonnement, le beau-père de l'athlète sera jugé en décembre. Ophélie Claude-Boxberger attend désormais d'être convoquée par l'Agence française de lutte contre le dopage. Elle risque quatre années de suspension mais, dit-elle, "je n'arrive pas à l'envisager, je pense que je n'arriverais pas à le supporter".

Ophélie Claude-Boxberger, spécialiste du 3000 mètres steeple.
Ophélie Claude-Boxberger, spécialiste du 3000 mètres steeple. (SEBASTIEN BAER / RADIO FRANCE)