Ils ont fait l'actu, France info

Cinq mois après le crash de "Dropped", en Argentine

Cinq mois après l'accident d'hélicoptères qui a coûté la vie à deux pilotes et huit passagers français - sportifs, journalistes et personnels de production, Sébastien Baer a rencontré la mère de Lucie Meï-Dalby, 37 ans, journaliste décédée dans le crash. Elle attend toujours des réponses sur les raisons du drame.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Bénédicte Meï, mère de Lucie Meï-Dalby, journaliste de 37 ans victime du crash sur le tournage du jeu d'aventure "Dropped', en Argentine © Sébastien Baer / RF)

9 mars 2015. Le jeu d'aventure "Dropped" tourne au drame, en Argentine. Peu après leur décollage, les deux hélicoptères qui participaient au tournage de l'émission de TF1 se percutent en vol. Il n'y a aucun survivant. Les deux pilotes et les huit passagers français sont tués sur le coup. Parmi eux, les sportifs Florence Arthaud, Alexis Vastine et Camille Muffat. Et également la journaliste Lucie Meï-Dalby, 37 ans. Quelques jours après l'accident, sa mère – Bénédicte Meï exprime sa colère sur France Info. "Je suis scandalisée, je suis éprouvée, je trouve monstrueux qu'on nous empêche d'aller là-bas et qu'il y ait si peu d'empathie à l'égard des victimes. C'est révoltant ".

 

Finalement, Bénédicte Meï a pu se rendre en Argentine pour récupérer le corps de sa fille... Elle est ensuite repartie quelques semaines plus tard, sur les lieux du crash, dans la province de la Rioja, au nord-ouest du pays. Depuis le 9 mars 2015, la mère de Lucie Meï-Dalby se bat pour avoir des explications. Elle dénonce le silence de la société qui produisait l'émission pour TF1. "On ne peut pas dire, comme l'a fait Alain Bernard trois jours après, que toutes les conditions de sécurité ont été respectées. Il y a eu des morts, donc c'est forcément faux. Et moi je demande quelles sont les erreurs qui ont été commises ?".

 

Silence radio

 

La mère de Lucie Meï-Dalby s'insurge du silence de la société de production qui employait sa fille. "Ils ne nous disent rien. Ils ne coopèrent absolument pas. De toute façon, depuis le début, c'est 'comment dire qu'on y est pour rien et que c'est la faute à pas de chance' ! On a le droit de comprendre, on a le droit de savoir. Dans quelles conditions travaillaient-ils ? Qu'est-ce qui s'est passé ? Est-ce qu'il y avait un plan de vol ? Ils ne nous ont même pas reçu, nous, les familles ".

Bénédicte Meï se dit prête à patienter le temps qu'il faudra pour obtenir des réponses, pour savoir ce qui s'est passé ce 9 mars 2015 sur le tournage de "Dropped". Pour avoir accès au dossier, elle s'est constituée partie civile, comme les parents du boxeur Alexis Vastine.

 

(Bénédicte Meï, mère de Lucie Meï-Dalby, journaliste de 37 ans victime du crash sur le tournage du jeu d'aventure "Dropped', en Argentine © Sébastien Baer / RF)