Ici comme ailleurs, France info

Londres: la flambée du prix de l'immobilier

Elle n’est pas loin de se reformer la bulle immobilière à Londres. Dans l’ancien comme dans le neuf, les prix de logements ont bondi de 18% depuis un an. Un record qui effraie aujourd’hui le FMI (le Fond monétaire international) qui rappelle le gouvernement de David Cameron à l’ordre.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©Maxppp)

Partout à Londres, les prix de l’immobilier sont pris de folie.

Sur « One Hyde Park », l’adresse la plus prestigieuse de la capitale. Un penthouse de 1.500 mètres carrés s’était vendu, ces dernières semaines pour la bagatelle somme de 172 millions d’euros. Une flambée des prix qui inquiète aujourd’hui le FMI. Le Fond monétaire international qui constate dans la foulée une augmentation des nouveaux crédits immobiliers par rapport aux revenus des emprunteurs. Ce sont les ménages les plus modestes qui trinquent et les plus aisés qui s’enrichissent dans la capitale la plus chère d’Europe.

Que préconise le FMI ?

Et bien pour tenter de limiter l’envolée des prix, l’institution internationale suggère d’agir directement sur la demande de logements. Une demande qui a augmenté de 6,6% alors que l’offre ne s’est accrue que de 1,9% l’an dernier.
La faute, selon les spécialistes, aux acheteurs venus de l’étranger qui font flamber les prix et accentuent la pression sur le marché. En 2013, ces acquéreurs venus d’ailleurs ont raflé près de la moitié des ventes de biens dans la capitale.
C’est un premier point, mais l’autre qui est aussi essentiel selon Le FMI c’est le programme « Help To Buy ». Ce programme d’aide à l’achat de logement est critiqué puisqu’il subventionne les emprunts risqués des ménages modestes. La Banque d’Angleterre compte bien retirer cette disposition.

(©Maxppp)