Ici comme ailleurs, France info

Logements vides à Londres : faut-il réquisitionner ?

Les Britanniques ont découvert avec stupeur que de luxueuses demeures étaient abandonnées par leurs riches propriétaires, au coeur de Londres. Une situation qui relance le débat sur les possibles réquisitions de logements pour les sans-abris.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Lucie MontchoviRadio France

Mis à jour le
publié le

(Capture d'écran de la vidéo tournée par the Guardian sur "the Bishop Avenue". © The Guardian)

Les journalistes de The Guardian ont découvert des palais, des demeures vides. En plein coeur de Londres, sur l’une des artères les plus chères de la ville, «  The Bishop Avenue ». Selon le quotidien, la valeur cumulée des propriétés dépasse les 147 millions d’euros.

Les journalistes sont entrés et ont filmé. Le constat est accablant. On voit sur cette vidéo l’intérieur de certaines maisons totalement envahi de mousse verte, les sols jonchés de crottes de pigeons, de détritus, parfois les plafonds s’effondrent. Une débauche de luxe qui tombe en ruine.

70 millions d'euros

Et pourtant une de ces maisons vaut près de 70 millions d’euros. Une situation révoltante pour les associations qui s’occupent des sans-abri. Puisque pas moins de 120 chambres ne sont pas utilisées. Même le maire de Londres, Boris Johnson, est monté au créneau. L’élu a appelé les propriétaires à vivre dans leurs maisons ou à les louer.

(Capture d'écran de la vidéo tournée par the Guardian sur "the Bishop Avenue". © The Guardian)