Cet article date de plus de sept ans.

L'Allemagne en plein désert médical

écouter
L'Allemagne fait face à une pénurie de médecins. Si bien qu'aujourd'hui, elle n'a d'autre choix que de se tourner vers l'étranger. Mais la barrière de la langue reste problématique pour ces nouveaux médecins.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

L'Allemagne  dépend de
plus en plus des médecins étrangers pour combler ses besoins en matière de service de
santé. D'après "l'Ordre des médecins allemand", en 5 ans, leur nombre a presque
triplé. Ils viennent majoritairement de Grèce, de Roumanie et de Pologne et
exercent dans de véritables déserts médicaux . Mais un souci se pose : la langue.

Une barrière, " un problème
grandissant "  selon l'association
de protection des patients allemands. Association qui souhaite que soit fixé un
niveau suffisant de maitrise de la langue.

Test de langue obligatoire

D'ailleurs les média allemands se font régulièrement l'écho de litiges patients/ médecins.

Dernier
cas en date : celui d'un patient qui a attaqué en justice l'hôpital. Opéré
de l'estomac, il a affirmé qu'il avait été mal informé par son chirurgien.

La Grande-Bretagne, confrontée au même problème, a vite
dégainé une règle, sorte de loi, après le décès d'un patient. Ce dernier avait
reçu en 2008 une surdose d'antalgique de la part d'un médecin allemand qui
débutait. Du coup les autorités britanniques font passer un test d'anglais
obligatoire aux médecins non-anglophones. 
   

En France, le phénomène n'est pas nouveau. Selon le Conseil
national de l'Ordre des Médecins
près d'un quart des nouveaux inscrits avaient
un diplôme hors de France et maitrisent parfaitement le français. Une obligation
selon le Docteur Jean François Rault, président de la section Santé publique et
démographie médicale au Conseil de l'Ordre des médecins

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.