Ici comme ailleurs, France info

Boissons sucrées : taxer plus pour maigrir plus ?

Nouveau numéro d'Ici comme ailleurs au Mexique aujourd'hui. Son président Enrique Pena Nieto veut faire maigrir ses concitoyens. Pour y arriver, il compte bien faire passer une loi pour taxer les sodas et boissons sucrées. Taxer plus pour maigrir plus ! Une mesure qui s'inspire de l'expérience française.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

On connaît bien puisque cette taxe existe déjà depuis
janvier 2012 en France. Mais pour revenir au cas du Mexique, la situation est
alarmante: plus de 70% des adultes et un tiers des enfants sont touchés par
l'obésité. Selon un rapport de l'OMS, le Mexique serait le premier pays
consommateur de sodas au monde. Ils en consomment plus que les américains,
environ 160 litres de boissons sucrées par personnes et par an. Pour faire à ce
défi de santé publique, le Sénat mexicain examine actuellement une loi qui fait
polémique : augmenter de quelques pesos les boissons sucrées. Ce qui
provoque une fronde "Touche pas à mon soda". 

Colère des industriels

Ce projet de loi qui devrait gonfler les recettes fiscales
de l'état reste mal perçu des mexicains et des lobbys industriels :
Coca Cola, Nestlé, Kraft Food n'entendent pas se laisser faire. Et s'invitent
dans les discussions parlementaires. A coup de publicités dans les journaux et
à la télévision, les grosses sociétés alimentaires font pression pour faire
capoter la "taxe soda".

France et sa "taxe soda"

La  fameuse mesure, du gouvernement François Fillon
comptait bien récupérer 120 millions d'euros par an. Et la France va
encore plus loin. Puisqu'elle vient de voter, il y a quelques jours une nouvelle
taxe sur les boissons énergisantes (jugées trop risquées pour la santé)

Taxer pour lutter contre les mauvaises habitudes
alimentaires oui mais d'autres solutions existent nous explique Monique Romon,
présidente du programme nationale " Vivons en  forme "

(©)